Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Pour décrocher le poste de chef cuisinier, cet homme est allé très loin et a dérapé !

Publié par Lucie le 10 Juil 2020 à 6:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En Haute-Loire, un patron de l’hôtel-restaurant Le Foirail croyait être tombé sur la perle rare. Un chef de cuisine qui dit avoir travaillé pour Bocus et Troisgrois lui propose ses services mais son CV est faux.

Un CV falsifié

À Saint-Haon en Haute-Loire, Christophe et Sandrine Schirm ont repris l’hôtel-restaurant Le Foirail. Un établissement perché dans un bourg à la limite des gorges de l’Allier. Leur affaire fonctionne bien, et recherche une troisième personne pour les aider. Mais un jour, l’un de leurs habituels clients leur propose son aide. Il met en avant son prestigieux parcours de cuisinier et dit avoir travaillé dans les plus grands établissements. Le patron du restaurant raconte : « Cela faisait deux ans qu’il venait régulièrement manger à ma table. Il m’avait parlé de son parcours à l’international, qu’il avait travaillé en Suisse, en Australie, à Hong-Kong. Et qu’il avait été formé chez Bocuse et Troigros. Entre deux conversations, il m’avait proposé de travailler pour moi, j’avais décliné, estimant qu’il était trop cher pour moi au vu de son parcours ».

À lire aussi : Deux enfants ont commis l’impensable sur des tombes… atroce !

Pensant avoir trouvé la perle rare il l’embauche

Mais finalement, le cuisinier, proche de la retraite, lui explique qu’il souhaite se poser en France, et que cet hôtel-restaurant Le Foirail correspond tout à fait à ses attentes. Les deux hommes s’entendent sur un salaire de 1800 euros net avec une promesse d’augmentation si la clientèle augmentée grâce à sa cuisine. Le cuisinier fait jouer son réseau et son embauche est rapportée dans un journal local, « l’Éveil » de la Haute-Loire. Mais au moment de prendre la photo, l’imposteur sort une veste de cuisine au col tricolore, signe distinctif des Meilleur Ouvrier de France. Un titre prestigieux qui récompense l’excellence de l’artisanat.

Mais après avoir vu la photo, le bureau régional des MOF a immédiatement lancé une enquête en interne. C’est à ce moment-là là que la supercherie prit fin, il n’y avait aucune trace du cuisinier dans leurs fichiers. Après cette découverte, le bureau contacte les patrons du Foirail et leur explique que leur chef est un escroc. Résultat, Christophe Schirm met fin à sa période d’essai et dépose une main courante pour cette usurpation de CV. 

À lire aussi : Cette jeune femme danse sans culotte dans sa cuisine et fait des millions de vues !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.