Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une caissière d’Auchan ne paie pas ses courses pendant 2 ans : elle a détourné une somme astronomique

Publié par Laurie Marinacce le 23 Fév 2024 à 14:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans le monde parfois monotone de la grande distribution, l’histoire que nous allons vous raconter aujourd’hui semble tout droit sortie d’un film de casse. Imaginez : une caissière d’Auchan, armée de son ingéniosité et d’un plan digne d’un scénario hollywoodien, réussit à détourner une somme colossale sans éveiller le moindre soupçon pendant deux ans.

Publicité

Ce récit n’est pas celui d’une fiction, mais bien d’une réalité qui s’est déroulée entre les murs de l’hypermarché Auchan de Semécourt, en Moselle.

>>> A lire aussi : Inflation : Quels supermarchés ont le plus augmenté leur prix ?

Publicité

Une double vie insoupçonnée

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Au cœur de cette affaire, une femme d’une soixantaine d’années, caissière expérimentée avec 27 ans d’ancienneté chez Auchan. Sa position lui conférait un rôle de formatrice, lui donnant accès à une caisse spéciale : la « caisse école ». C’est précisément cet outil qui lui a permis de mettre en œuvre son stratagème.

Le stratagème des cartes cadeaux

Publicité

L’astuce était aussi simple qu’efficace : en activant le mode « caisse école » grâce à un simple code-barres, notre caissière pouvait recharger des cartes cadeaux Auchan d’une valeur de 250 euros chacune, pour son propre compte. Au total, ce sont 450 cartes cadeaux qui ont été détournées, représentant plus de 100 000 euros. Une somme dépensée dans diverses enseignes du groupe, dont notamment Leroy Merlin.

La fin du subterfuge

Comme dans tout bon thriller, notre histoire a un tournant : une erreur de caisse de 750 euros a finalement mis en lumière toute l’opération. La réaction d’Auchan ne s’est pas fait attendre, et l’ancienne caissière s’est vue condamnée à deux ans de prison avec sursis et une amende de 108 792 euros par le tribunal correctionnel de Metz, le 20 février 2024.

Publicité

Les zones d’ombre

Si l’histoire semble close, plusieurs questions demeurent. Jusqu’où remontent réellement les agissements de la caissière ? Son mari, relaxé par la justice, était-il vraiment dans l’ignorance des activités de sa femme, malgré un train de vie nettement amélioré ? Autant de zones d’ombre qui alimentent encore les discussions.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Une affaire hors du commun

Publicité

Cette affaire hors du commun nous rappelle que la réalité dépasse parfois la fiction. L’ingéniosité dont a fait preuve cette caissière d’Auchan pour détourner une telle somme d’argent force presque l’admiration. Presque, car au-delà de l’aspect rocambolesque de l’histoire, c’est un rappel sévère sur l’importance de la vigilance et des contrôles internes au sein des entreprises. Reste à savoir si cette histoire incroyable inspirera d’autres « casses » du même type ou si elle servira de leçon pour renforcer les mesures de sécurité. Seul l’avenir nous le dira.

>>> A lire aussi : Voici 10 produits les plus vendus en supermarché en 2023