Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une célèbre enseigne de meubles met la clé sous la porte

Publié par Mia le 02 Nov 2022 à 17:59
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec la crise de Covid-19, la plupart des commerces ont souffert d’une baisse significative d’achats des consommateurs. Une tendance qui ne s’est pas arrangée avec l’inflation. Ainsi, toutes les enseignes qui avaient déjà quelques difficultés financières se sont retrouvées dans la tourmente. C’est notamment le cas des magasins et du site Made.com, obligé de mettre la clé sous la porte.

À lire aussi : Noz : coup dur pour la célèbre enseigne de déstockage… les fermetures s’enchaînent

Le vendeur de meubles Made.com met la clé sous la porte

Après la fermeture définitive des magasins Pimkie, c’est au tour du vendeur de meubles Made.com de faire faillite. Face aux crises mondiales, à l’inflation, le site Made.com se retrouve aujourd’hui contraint de fermer les commandes de meubles et décorations à ses clients. La raison ? D’importants problèmes financiers qui ont obligé la marque à suspendre ses activités le temps de trouver d’autres sources de financements. Cependant, cette mesure n’aura visiblement pas suffi puisque Made.com vient même d’annoncer son placement sous administration en vue de sa liquidation.

Depuis ce mois d’octobre 2022, la marque s’était pourtant fortement agrandie. Connue pour ses canapés côtelés, Made.com s’était exportée en France, en Suisse, en Belgique et même en Allemagne. La marque britannique n’a pourtant pas réussi à cocher ses objectifs et la dette a commencé à se creuser. L’entreprise cherchait donc un repreneur afin de remettre l’affaire à flot. Made.com avait même reçu des propositions commerciales d’acheteurs « intéressés par la quasi-totalité ou seulement une partie de l’entreprise, de ses actifs et de ses marques ». Mais aucun d’entre eux n’a confirmé le rachat de la société.

faillite made.com (2)

À lire aussi : Les allocations sociales ne seront plus versées sur ces comptes bancaires à partir de 2024

Une chute qui s’est accentuée avec son entrée en bourse

D’après le site Le Point, la santé financière de Made.com se serait surtout dégradé lors de son entrée en bourse. C’était alors en juin 2021. À partir de cela, l’entreprise a eu de plus en plus de soucis et de difficultés à payer leurs obligations et la production. En juin 2021, sa capitalisation boursière valait alors 775 millions de livres et son titre 200 pences.

Une valeur qui a dégringolé de 99 % depuis. « C’est une chute dramatique pour une entreprise connue pour ses gammes élégantes mais clairement hors de portée pour beaucoup, alors que la crise du coût de la vie fait toujours rage », a soulevé Susannah Streeter, analyste de Hargreaves Lansdown. Après la faillite de Camaïeu, c’est donc au tour de Made de faire ses adieux. À voir si quelqu’un se propose finalement pour racheter l’entreprise.

À lire aussi : Ces pièces de 2 euros sont très rares et valent une fortune ! Vérifiez votre porte-monnaie !

0