Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une vague d’alertes à la bombe à Rouen

Publié par Killian Ravon le 16 Jan 2024 à 20:49

Ce mardi 16 janvier, une dizaine d’établissements scolaires de Rouen et alentour ont été évacués à la suite de mails de menaces faisant état de bombes dissimulées dans leurs locaux.

Lycées, collèges, écoles maternelles et primaires… aucun niveau n’a été épargné par ces alertes visiblement malveillantes.

Dès 8 h 30, la direction du lycée Pierre Corneille donnait l’ordre d’évacuer l’établissement. Quelques minutes plus tard, ce sont les élèves du lycée Gustave Flaubert, du lycée Jeanne d’Arc ou encore du prestigieux lycée Blaise Pascal qui se retrouvaient dehors, interloqués.

La police nationale a immédiatement été déployée sur place pour inspecter les bâtiments, mais ces opérations ont provoqué une importante perturbation des cours.

Des évacuations en série en millieu scolaire

Outre les lycées, des établissements d’enseignement primaire et maternelles ont également fait l’objet d’alertes. L’école Joséphine Baker, l’école privée Saint-Vivien ou encore Sainte-Marie à Déville-lès-Rouen ont ainsi dû évacuer élèves et personnels en urgence.

Le mode opératoire semble identique dans les différents cas : les établissements reçoivent un mail faisant état de la présence d’explosifs dans leurs locaux. Craignant un attentat, ils contactent immédiatement la police et procèdent à la sécurisation de la zone.

Des perturbations, mais aucune bombe

Heureusement, ces alertes se sont avérées être de mauvaises blagues puisque les policiers n’ont trouvé aucun engin explosif lors de leurs fouilles.

Les cours ont pu revenir progressivement dans la plupart des établissements. Néanmoins, certaines écoles touchées par ces fausses alertes n’ont pas encore communiqué sur une possible reprise.

Outre la peur et la panique engendrées auprès des élèves et de leurs familles, ces inexacts avertissements mobilisent des effectifs policiers considérables qui pourraient être employés à des missions plus utiles. Elles perturbent aussi grandement le fonctionnement des établissements.

La piste du corbeau ?

Bien que les motivations du ou des auteurs de ces mails malveillants restent pour le moment inconnues, la piste d’un « corbeau » n’est pas à exclure.

En effet, depuis plusieurs semaines, la métropole de Rouen est la cible d’une série d’alertes visant des endroits publics. Écoles, collèges et lycées, mais aussi tribunaux, centres commerciaux… Aucun lieu ne semble épargné par ce ou ces individus qui prennent manifestement plaisir à semer la terreur.

La police poursuit son enquête pour déterminer si elles sont en lien avec les précédentes. Et surtout pour confondre leur(s) auteur(s), dont les motifs restent mystérieux.

En résumé…

Pas moins d’une dizaine d’établissements scolaires de Rouen et de ses environs ont fait l’objet ce mardi 16 janvier d’alertes à la bombe visiblement malveillante.

Si ces menaces se sont avérées fausses, elles n’en demeurent pas moins traumatisantes pour les élèves et perturbatrices pour les équipes éducatives.

La police poursuit son enquête pour confondre le ou les instigateurs de ces mails et mettre fin à cette série d’alertes d’erronées qui empoisonne la vie des Rouennais depuis de longues semaines.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.