Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Covid-19 : Le nouveau vaccin en spray nasal pourrait être LA solution

Publié par Brandon Clouchoux le 14 Sep 2021 à 17:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Des chercheurs français tentent de mettre au point un vaccin contre le Covid-19 administré par voie nasale. D’après eux, ça conférerait aux patients une « immunité muqueuse » : les premiers résultats sont encourageants pour le développement de ce vaccin.

Le vaccin en spray nasal

Les chercheurs de l’Université de Tours et de l’Inrae ont annoncé des résultats plutôt encourageants pour le développement d’un vaccin pour une « immunité muqueuse » – dans le nez -. D’après les chiffres des autorités sanitaires au 12 septembre 2021, plus de 70% de la population française est entièrement vaccinée. Les professionnels de santé affirment que la vaccination seule ne sera pas suffisante pour stopper la pandémie de Covid-19, surtout avec l’apparition du variant Delta, qui est beaucoup plus contagieux, selon les dernières modélisations de l’Institut Pasteur.

Les chercheurs pensent qu’un nouveau vaccin, en spray nasal, pour une « immunité muqueuse » peut être bénéfique. Les chercheurs de l’Université de Tours et de l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) et Nouzilly (Indre-et-Loire) misent sur cette nouvelle méthode, ont-ils annoncé le 9 septembre 2021.

>>> À lire aussi : Vaccin Covid : ce nouvel effet secondaire sur les femmes qui inquiète

Quels sont les bénéfices ?

À la différente des vaccins intramusculaires injectés à l’aide d’une seringue – Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou encore Janssen -, le nouveau vaccin est administré par voie nasale : il est moins invasif.

L’avantage du vaccin par voie nasale est de protéger les formes symptomatiques, d’éviter « la présence de virus dans le nez, stade initial de l’infection, porte d’entrée et de lieu de multiplication du virus » , explique l’équipe de recherche BioMAP de l’Inrae.

Les propriétés de ce vaccin permettraient une « neutralisation précoce du virus original et de ses variants, bloquant tout risque de contamination par un individu vacciné » . Une piste très intéressante donc.

>>> À lire aussi : Covid-19 et vaccin Janssen : un « nombre important » d’échecs du vaccin en France

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0