Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Vaccin : Jean Castex vient de confirmer ce que tout le monde attendait

Publié par Brandon Clouchoux le 26 Août 2021 à 10:52
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est à partir du 1er septembre que les personnes fragiles – plus de 65 ans, ou les personnes présentant des comorbidités -, pourront recevoir une troisième dose du vaccin anti-Covid, a annoncé le premier Ministre, Jean Castex. Ce rappel a pour objectif de renforcer l’efficacité de la protection vaccinale.

Une troisième dose du vaccin

La date est maintenant disponible : à partir du 12 septembre, les résidents des Ehpad pourront recevoir une troisième dose du vaccin anti-Covid. La Haute Autorité de Santé a jugé ce rappel nécessaire pour les plus fragiles : donc les personnes atteintes de comorbidités et les plus âgées.

Le Premier ministre a affirmé sur RTL que la campagne de vaccination pour une troisième dose de vaccin débutera « à partir du 12 ou du 13 septembre« . « Pour tous les plus de 65 ans ou présentant des comorbidités, ils pourront, dès le début du mois de septembre, reprendre rendez-vous pour avoir leur ‘troisième dose' » a-t-il ajouté.

>>> À lire aussi : Vaccin Covid : la troisième dose aura bien lieu !

Pourquoi ce délais entre les deux doses ?

Pour obtenir la troisième dose du vaccin, il faut un délai d’environ 6 mois entre la fin du schéma vaccinal initial (1 ou 2 doses en fonction des vaccins et des antécédents) et l’administration de cette nouvelle dose rappel.

Pourquoi ce besoin d’une troisième dose ? La troisième dose est jugée nécessaire parce que la « la protection vaccinale chez certaines personnes – les plus fragiles, les plus âgés baisse » a cité le chef du gouvernement. D’après ce dernier, avec la vaccination « on a 8 fois moins de chances d’être contaminé, 11 fois moins de chances d’aller à l’hôpital« , a-t-il poursuivit.

Par la même occasion, le Premier ministre a écarté la possibilité d’instaurer un pass sanitaire dans toutes les entreprises : « Le passe sanitaire dans l’entreprise n’est pas d’actualité », a affirmé Jean Castex. Selon lui, le pass sanitaire est « un outil parmi d’autres », mais le but principal est « la vaccination ».

À présent, 62,9% de la population française est désormais intégralement vaccinée contre le COVID-19.

>>> À lire aussi : Vaccin Janssen : la grande nouvelle qui vient de tomber

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0