Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Variant du Covid-19 incontrôlable ? On sait à quelle date il va déferler sur la France

Publié par Elisa GERLINGER le 17 Jan 2021 à 7:11

Le variant du coronavirus suit son évolution dans plusieurs régions de France. Selon un épidémiologiste, il sera plus virulent  dans les mois à venir.

variant-virus

>>> A lire aussi: Covid-19 : Très contagieux, résistant face au vaccin : le variant sud-africain inquiète beaucoup ! ( Vidéo)

Alors que la campagne de vaccination contre la Covid-19 a débuté en France, la variant du virus s’est tranquillement installé sur le territoire français. Baptisé VoC 202012/01, il s’est déjà implanté dans huit régions de France: le Centre-Val de Loire, la Corse, les PACA, l’Auvergne-Rhône-Alpes, les Hauts-de-France, les Pays de la Loire, l’Île-de-France ainsi que la Nouvelle Aquitaine. Le premier cas de contamination identifié remonte au 25 décembre dernier. Il s’agissait d’un homme vivant à Tours, dans l’Indre-et-Loire, qui revenait du Royaume-Uni, pays où la variant a été détecté.

Le variant pour l’instant calme en France

Olivier Véran, le ministre de la Santé et des solidarités, a affirmé que le variant représenterait « près de 1% » de l’intégralité des cas positifs au test PCR réalisés en France. « Ce taux de 1 % nous laisse penser que la diffusion du variant anglais dans la population française pourrait encore être ralentie, voire contrôlée » , estime Philippe Vanhems, le chef de service en épidémiologie des Hospices de Lyon.

Ce chiffre repose sur l’enquête « flash » réalisée par le professeur Bruno Lina, virologue au CHU de Lyon. Il a alors analysé 5 000 tests PCR positifs à la Covid-19. Et résultat: une cinquantaine de ces tests ont été jugés positifs au variant d’origine britannique.

>>> A lire aussi: Covid-19 : un nouveau variant du virus détecté au Japon

La variant va évoluer

Alors même s’il ne s’attaque pour l’instant qu’à une petite partie de la population, il devrait s’étendre rapidement dans les prochains mois selon des experts. « Le variant anglais deviendra majoritaire dans les nouvelles infections en France dans deux mois et demi à trois mois » , affirme en effet l’épidémiologiste Mircea Sofonea, chercheur en maladies infectieuses à l’université de Montpellier. Le France doit donc s’attendre à voir ces cas infectés au variant anglais grimper d’ici mars ou avril. En attendant, les scientifiques continuent d’étudier cette mutation.

>>> A lire aussi: « C’est presque une nouvelle épidémie dans l’épidémie » : La variant anglais s’accélère et pourrait changer la donne !