Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Voici ce à quoi devrait ressembler le futur mur entre les États-Unis et le Mexique

Publié par Nicolas F le 06 Sep 2017 à 9:50
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le mur qui devra être érigé sur la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis était une promesse phare du candidat à l’élection présidentielle, Donald Trump. Une fois élu, Donald Trump n’en démord pas, il veut voir l’érection de son mur. Une première image du futur mur a été délivrée par le Département de protection des frontières américaines.

La suite après cette publicité

 

La suite après cette vidéo

Des prototypes vont être construits

Plusieurs entreprises sont en compétition pour bâtir des prototypes du futur mur et les dessins de celui-ci se multiplient. Pour la première fois, un dessin 3D du mur a été dévoilé par le CBP (le Costums and Border Protection, l’agence en charge de la protection des frontières et des douanes). À l’heure actuelle on ne sait pas encore quel sera le coût du mur. Donald Trump parle d’un coût de 10 milliards de dollars, alors que l’ancien président mexicain Vicente Fox Quesada, parle plutôt de 25 milliards. Quoi qu’il en soit, les 4 contractants en charge de la construction des prototypes bénéficieront d’un budget de 10 millions pour montrer leurs compétences.

La suite après cette publicité

(US Customs and Border Protection/The New York Times)

Une zone de 46 mètres séparera les États-Unis du Mexique

Les plans 3D officiels ont été réalisés avec un décor urbain et rural. Le principe est le même, indifféremment des zones. Le mur sera en réalité un double mur séparé d’une bande de terre d’une largeur de 150 pieds (près de 46 mètres). Cette bande large est une zone tampon avec un sol recouvert de béton. C’est la distance que devront éventuellement traverser les migrants qui souhaitent rejoindre les États-Unis. Des pylônes sur lesquels sont placés des caméras, empêche quiconque de traverser. Au moindre mouvement, une alarme sera déclenchée. Avant de sauter le dernier mur du côté américain, les migrants traverseront une route goudronnée sur laquelle des rouleront des voitures de patrouille. Au vu des photos, il sera quasi impossible de passer de l’autre côté.

(US Customs and Border Protection/The New York Times)

On pourra voir à travers le mur

La suite après cette publicité

À l’heure actuelle, le projet de Donald Trump piétine quelque peu au Congrès. Comme il l’a précisé, le mur ne sera pas obligatoire tout le long de la frontière, car certaines zones sont totalement inaccessibles. Les rivières, les montages et les déserts sont des barrières naturelles plus efficaces. Il a également précisé que ce n’est pas pour être cruel, mais on pourra voir à travers le mur, pour des raisons de sécurité.

Mur existant entre les deux pays (PA)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.