Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Un calmar géant filmé à plus de 750 mètres de profondeur

Publié par Jessy le 26 Juin 2019 à 10:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une caméra dans les profondeurs de l’océan, un calmar géant, et le tour est joué. À plus de 750 mètres de profondeur, une équipe de chercheurs a pu capturer en image l’animal emblématique des mers.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Adidas va fabriquer 11 millions de chaussures fabriquées avec du plastique recyclé récupéré dans les océans

Des images inattendues d’un calmar géant

Alors qu’ils étudiaient les « effets de la privation de la lumière sur les grands animaux évoluant dans les fonds marins » , une équipe de chercheurs a réussi à filmer un calmar géant. Ce-dernier se situait à plus de 750 mètres de profondeur. Un passage éclair devant la caméra, où l’animal est d’abord intrigué par l’objet. D’abord, le calmar s’approche, et vient toucher la perche où se trouve la caméra avec un de ses tentacules. Mais peut-être car il ne se sentait pas en sécurité, le calmar rebrousse chemin, et disparaît vite dans la pénombre. 

La suite après cette publicité

« Nous criions tous. D’autres personnes ont commencé à courir dans le laboratoire et nous essayions de ne pas nous énerver », déclare Edith Widder, l’une des responsables de l’expédition, au Washington Post. Le calmar géant ferait un peu plus de 3 mètres de long selon la cheffe de l’expédition. Mais « il est impossible de dire exactement sa taille » a-t-elle spécifié dans son journal de mission.

>> À lire aussi : 16 photos alarmantes où la pollution plastique a envahi nos mers et océans

Des images inédites grâce à « Medusa »

La suite après cette publicité

Comment les chercheurs ont-ils pu attirer l’animal ? Ces derniers ont utilisé une caméra spéciale, appelée « Medusa« . Celle-ci a la particularité d’imiter le mécanisme de défense bioluminescent des invertébrés, telle que la méduse. Un signal qui indique aux prédateurs qu’une proie est à proximité. Le calmar géant, qui a pris la caméra pour une proie facile, s’est approché, avant de se rendre compte qu’il était peut-être en danger. Il a donc préféré prendre la fuite. « Il est extrêmement difficile de filmer un calmar géant dans son habitat naturel » . Si difficile que les premières images d’un calmar géant ont pu être filmées en 2004, lorsqu’un tentacule a été retrouvé dans l’estomac d’un cachalot échoué. En 2012, les premières images d’un calmar géant ont été tournées et publiées.

>> À lire aussi : Plastique: le constat alarmant et malheureux sur la pollution d’un archipel de l’Océan Indien

 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.