Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Uriner sur une piqûre de méduse : bonne ou mauvaise idée ?

Publié par Lucas le 20 Juin 2021 à 13:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Pour beaucoup, aller se baigner dans la mer en vacances, même à proximité du bord, peut être devenue une véritable phobie. Chaque année, de plus en plus de méduses s’échouent sur les plages à force d’être bien trop présentes dans l’eau. Et s’il advient malheureusement qu’un des filaments de méduses vous touche, brûlures et démangeaisons vont se faire plus qu’imposantes. Mais alors que la légende énonce qu’il faut déposer de l’urine sur la zone concernée, il se pourrait finalement que cela soit… totalement faux.

meduse

>>> A lire aussi : Si votre urine est malodorante, voilà ce que ça pourrait être !

L’urine n’est pas le produit miracle

Nous sommes désolés… mais on va casser le mythe ! En effet, les brûlures de méduses arrivent très fréquemment chaque été sur les plages. Ces animaux, passant souvent inaperçus dans les eaux transparentes, provoquent le dépôt d’un venin urticant sur votre peau après le contact avec leurs filaments. Et là, c’est le drame ! Les démangeaisons démarrent et s’intensifient à force de voir le temps passer sans rien apposer sur la plaie pour contrer l’effet du venin.

C’est à ce moment précis qu’apparaît la bonne vieille astuce de grand-mère, selon laquelle il faut alors déposer de l’urine sur la brûlure. Et malheureusement, il semblerait qu’elle ne soit finalement pas le produit miracle. Car si le fait d’uriner sur la plaie calme l’inflammation, le secret se cacherait en réalité… dans la chaleur de cette dernière.

>>> A lire aussi : Une mer remplie de méduses empêche des kayakistes de pagayer

La chaleur, ennemi principal des brûlures de méduses

Nul besoin de vous faire un dessin, vous savez comme nous que l’urine est chaude. Et c’est effectivement sa chaleur qui permet de calmer l’inflammation des brûlures de méduses.

Alors si on peut vous donner un précieux conseil : si vous vous croisez malencontreusement le chemin des filaments d’une méduse, utilisez de l’eau chaude… Ça marchera aussi bien que l’urine d’une autre personne !

>>> A lire aussi : Elle urine de l’alcool… les scientifiques appellent ça le « syndrome d’auto-brasserie urinaire »

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail