Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Un requin bleu retrouvé échoué sur une plage du Cap Ferret

Publié par Claire JONNIER le 10 Oct 2019 à 6:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce matin là, un promeneur décide de se rendre du côté de la pointe du Cap Ferret. Et sur place, il fait l’incroyable découverte d’un requin bleu échoué sur la plage. Découvrez ce requin dans la vidéo ci-dessous

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Découvrez l’incroyable sauvetage d’un requin bleu par des vacanciers au Cap d’Agde ! (vidéo)

Un requin bleu échoué au Cap Ferret

La suite après cette publicité

Vers neuf heures du matin, ce joggeur part du côté de la pointe du Cap-Ferret. Avec une belle matinée, il compte bien profiter de cet instant de détente pour se ressourcer. Mais en arrivant du côté de la plage, il aperçoit une forme particulièrement étrange. Et en se rapprochant, il fait soudain le constat qu’il s’agit d’un requin bleu qui s’est échoué durant la nuit.

« On l’a mesuré, il faisait un peu plus d’un mètre, 1,10 mètre environ. » Pour ne pas commettre d’impair, il signale cette découverte en s’adressant à des spécialistes bretons. Et pas de panique, il s’agit d’une espèce familière et qui n’attaque jamais l’homme. En revanche, il faut savoir que du côté de la Gironde, il n’est pas rare que les pêcheurs organisent des sorties de « pêche aux requins. » C’est donc une espèce que l’on retrouve fréquemment dans nos océans, que ce soit du côté de l’Atlantique ou de la Méditerranée.

>> À lire aussi : À cause du réchauffement climatique, le grand requin blanc devrait envahir les côtes de ce pays européen

La suite après cette publicité

Un cas loin d’être isolé

Des requins dans l’Atlantique ? Personne n’ose croire à cette possibilité. Et pourtant, il est reconnu que le requin bleu sillonne fréquemment les côtes à la recherche de nourriture. Rien qu’en août dernier, on se souvient de l’évacuation d’une plage du côté de Teste-de-Buch, aux environs d’Arcachon. Toutefois, il faut garder à l’esprit que ce sont des squales qui n’attaquent absolument pas les humains et qu’ils sont juste là pour se nourrir.

En revanche, le réchauffement climatique ne peut pas être exclu. D’ailleurs, des chercheurs britanniques avaient posé un diagnostic alarmant en supposant que d’ici les années 2050, nos plages côtières seraient peuplées de grands requins blancs…

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.