Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Le chien le plus triste du monde vient d’être ramené au refuge animalier, elle cherche à nouveau un foyer…

Publié par Charlene le 12 Mai 2017 à 11:44
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Il y a quelques temps à peine, le monde entier découvrait Lana. Connue comme le chien le plus triste du monde, une photo d’elle dans son chenil avait bouleversé les internautes. Et pour cause, Lana n’a pas eu une vie facile et a été ballottée de foyer en foyer. Tout a commencé à Mexico, là où elle est née. La petite chienne était malheureusement la petite faiblarde de la portée et a dû se battre pour sa nourriture. Puis, elle fut envoyée à Toronto au Canada où elle pensa avoir trouvé son foyer, à l’âge de 5 mois. Malheureusement, Lana a mordu sa nouvelle maman d’adoption. Cette dernière lui donnait alors à manger. On ne sait pas ce qui a motivé Lana à faire ça. Mais comme étant petite, elle avait bien du mal à se battre pour sa nourriture, on peut imaginer que cela a joué.

La photo qui avait fait le buzz et retourné le web en 2015 :

chien le plus triste du monde

Ne voulant prendre aucun risque par rapport à leurs enfants, le couple qui avait adopté Lana l’a donc retournée au refuge. À partir de là, la chienne a refusé de sortir se promener ou encore de manger. C’est alors que sa photo est devenue virale sur le net. Il fallait trouver un foyer à Lana et le refuge a reçu plus de 4000 candidatures pour son adoption ! Ainsi que 15 000$ de dons. En janvier 2016, la chienne pensait encore une fois avoir trouvé son foyer. Mais un post Facebook du refuge où elle avait été adoptée et datant du 14 mai nous indiquait alors qu’elle était remise à l’adoption. Et qu’elle n’avait probablement que jusqu’au 20 mai…

À partir de là, Lana a été re-bougée de foyer d’accueil en foyer d’accueil. Ce qui n’est vraiment, mais alors vraiment pas l’idéal pour un animal. Comme nous l’explique la fondatrice du refuge, Brenda Dobranski, Lana n’est pas un chien comme les autres. Ce qui peut expliquer qu’elle ait parfois des comportements différents des autres chiens. Ou du moins, pas le genre de comportement auxquels on s’attend. Le genre de chien qui se laisse grattouiller sur le ventre et qui joue en permanence. Lana n’est pas un toutou à sa mèmère, mais surtout, elle a besoin d’énormément d’espace. Elle se sent d’ailleurs beaucoup plus en confiance auprès des gens qu’elle connaît bien. C’est un travail à faire avec la chienne.Pour la fondatrice, le mieux pour elle serait de pouvoir atterrir dans une ferme, où elle puisse se dépenser. Elle nous explique d’ailleurs que, peu importe le temps qu’il fait dehors, la chienne adore être en extérieur.

Lana

Elle ne sait pas au juste ce qui se passera pour elle passé la date du 20 mai. Mais elle espère sincèrement qu’après tous les efforts et les dons qui ont été fait pour elle, l’appel lancé donnera lieu à quelque chose de beau. Et surtout, qu’après tout ce que la chienne a traversé, l’euthanasie ne sera pas une option. Elle n’arrive même pas à l’envisager. Mais pour l’heure, Lana a sérieusement besoin d’un nouveau foyer, un foyer qui l’aime pour ce qu’elle est et qui la comprenne.

Crédit photo à la une : capture Lisa Burchell
0