Covid-19 : Des gorilles testés positifs dans un zoo en Californie, c’est une première !

Publié par le le 12 Jan 2021

Les animaux aussi peuvent contracter le coronavirus. Ce fut le cas pour au moins deux gorilles du zoo de San Diego en Californie aux Etats-Unis.

gorille

>>> A lire aussi: Covid-19 : un nouveau variant du virus détecté au Japon

Ce lundi 11 janvier, la direction du zoo de San Diego et le gouverneur de Californie ont annoncé que plusieurs animaux avaient été contaminés au coronavirus. Après avoir été testés positifs à la Covid-19, ils ont été placés en quarantaine. “Nous avons deux gorilles du zoo de San Diego qui ont été testés positifs au Covid-19 et un troisième qui manifeste des symptômes. Nous sommes en train de confirmer la source de l’infection” , a déclaré le gouverneur Gavin Newsom au cours d’une conférence de presse sur la pandémie. Il s’agit de la première contamination connue chez un gorille.

Deux gorilles testés positifs

Le 6 janvier, deux gorilles avaient commencé à tousser, ce qui a poussé le zoo à les tester. “Hormis un peu de congestions et de toux, les gorilles se portent bien. Les membres du groupe restent en quarantaine tous ensemble et mangent et boivent. Nous avons bon espoir qu’ils se rétabliront totalement.” , a indiqué dans un communiqué Lisa Peterson, directrice exécutive du zoo de San Diego.

Ce nouveau cas de coronavirus pose des questions puisque le zoo est en effet fermé à cause de la crise sanitaire. Les responsables des lieux soupçonnent que les gorilles aient été contaminés par “un employé asymptomatique”. “Il s’agit du premier cas connu de transmission naturelle à des grands singes et on ignore s’ils présenteront une réaction grave” , souligne la direction du zoo.

>>> A lire aussi: Covid-19 : ces gestes barrière avec lesquels nous allons vivre encore longtemps

Le gorille proche de l’humain

Il n’est pas étonnant qu’un gorille ait pu être contaminé par le virus. En effet, de nombreuses études montrent que certaines espèces de primates peuvent contracter la Covid-19. C’est notamment le cas des humains et des gorilles. En effet, ils ont un un génome très proche: le gorille possède 98% de l’ADN de l’humain. En Afrique, chimpanzés et gorilles ont ainsi été décimés par le virus Ebola.

>>> A lire aussi: Covid long : cette nouvelle étude qui inquiète sur les symptômes persistants

Publié par le le 12 Jan 2021
0