Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

À 100 ans, Diego la tortue prend sa retraite après avoir repeuplé son espèce grâce à sa libido

Publié par Nicolas F le 20 Juin 2020 à 14:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Diego est la star de son espèce. Cette tortue géante des Galápagos a sauvé son espèce grâce à sa libido hors norme. Ce mâle se reproduisait depuis des décennies, depuis qu’il avait été engagé dans un programme de repopulation de l’espèce, sur l’île de Santa Cruz, en Équateur. Maintenant que Diego prend sa retraite, il a été relâché dans la nature.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Record ! Cette chienne a donné naissance à un nombre incroyable de chiots (vidéo)

Il y a 80 ans, Diego a été enlevé à son habitat naturel

La suite après cette vidéo

Diego a atteint l’âge de 100 ans, un âge respectable qui lui a permis d’obtenir le droit de prendre sa retraite. Ce beau mâle de 80 kilos va pouvoir couler des jours tranquilles sur l’île d’Española, son île d’origine, une île sauvage sans présence humaine. C’est sur cette île de l’archipel des Galápagos qu’on est venu chercher Diego, il y a près de 80 ans. Ce mâle à la libido importante avait été choisi pour devenir un reproducteur. On estime qu’il est le géniteur d’environ 40% des 2000 tortues qui vivent dans l’archipel.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Le dernier rhinocéros mâle de Sumatra qui vivait en Malaisie vient de mourir

Après des décennies d’accouplement, la tortue prend sa retraite

« Il y a un sentiment de joie de pouvoir remettre la tortue dans son habitat naturel », explique Jorge Carrion, directeur du parc qui gardait Diego en captivité depuis tant d’années. Diego a déjà beaucoup voyagé dans sa vie. Lorsqu’il a été retiré de son milieu naturel il y a 80 ans, on l’a d’abord envoyé dans un zoo à San Diego, en Californie. Puis il est revenu en Équateur, il y a environ 50 ans lorsqu’on a démarré un programme de repopulation de l’espèce dans l’archipel. Lui et 15 autres tortues ont vécu en captivité dans le seul but de se reproduire. Il y a 80 ans, il n’y avait plus que 12 femelles et 2 mâles de l’espèce des Chelonoidis hoodensis. Les tortues géantes sont les vertébrés qui ont la plus grande longévité, dépassant les 100 ans. Le spécimen le plus âgé jamais enregistré a vécu jusqu’à 152 ans.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Il a failli se faire décapiter par une tortue projetée comme un frisbee qui s’est encastrée dans le parebrise

Source : LadBible

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.