Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Une éleveuse de Maine Coon a été dévorée par ses chats

Publié par Camille Lepeintre le 22 Juin 2022 à 1:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Si vous êtes un amoureux des chats, vous avez sans doute toujours rêvé de posséder un Maine Coon, chez vous. Cette race de chats est notamment célèbre pour sa grande taille. En effet, il peut mesurer jusqu’à 115 cm de long ! Mais une éleveuse a récemment été victime d’un malaise et ses Maine Coon ont fini le travail…

chats qui mangent une femme

Elle s’est faite dévorer par ses chats

C’est en Russie que la macabre découverte a été faite. Une éleveuse de Maine Coon a été retrouvée morte dans son appartement situé à Bataïsk. C’est un employé qui a alerté la police, inquiet de ne pas avoir de nouvelles de la directrice de l’élevage. Les autorités sont donc partis établir une fouille dans le logement de la femme. Ils n’étaient sûrement pas prêts lorsqu’ils ont découvert l’horreur qui régnait à l’intérieur du foyer. En effet, le corps de la femme a été dévoré par ses 20 chats, appartenant à la race des Maine Coon.

Une scène totalement surréaliste et digne d’un film d’horreur. Si c’est la première fois que ce genre de scénario se produit sur le sol russe, dernièrement, c’est un homme âgé de 65 ans qui a été retrouvé gisant chez lui dans une mare de sang, près d’Orléans, ses cinq chiens en train de le dévorer. En juin 2021, une septuagénaire espagnole a elle aussi servi de repas à ses chats.

Un comportement normal ?

Si l’homme qui a été dévoré par ses chiens en France, n’a semble-t-il pas été attaqué par ses chiens au premier abord, en ce qui concerne l’éleveuse russe, ses Maine Coon se seraient tout simplement nourris après que cette dernière ait été victime d’un malaise fatal. Si les Maine Coon ne sont pas réputés pour être des chats agressifs, ils sont bien au contraire paisible et jovial, un peu comme Kéfir, âgé d’un an et vivant également en Russie, les chats en question n’avaient, selon les autorités, accès ni à l’eau, ni à la nourriture. Ils étaient enfermés, prisonniers de l’appartement.

« Que pouvaient-ils manger d’autre ? » , s’est interrogé un sauveteur animalier qui n’a pas hésité à prendre la défense de l’animal. « C’est tout à fait compréhensible qu’ils aient agi de la sorte. Ils ont simplement mangé ce qui était à leur disposition » . Le sauveteur s’est exprimé sur la condition physique des Maine Coon.

Ils étaient, pour la plupart, en très mauvais état. Maigres, yeux qui coulent, refus de manger. Les bêtes se laissaient tout simplement mourir. Toujours selon la police, certains chats sont malheureusement décédés tandis que d’autres ont pu être sauvés. Un voisin, les a notamment récupérés pour les déposer dans un refuge, plus adapté, le Koto Café. « Leur foie, leurs reins et leurs dents sont foutus » , annoncent les deux propriétaires du refuge pour animaux.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0