Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Une femelle python de 62 ans a pondu 7 œufs sans avoir fréquenté de mâles depuis 15 ans

Publié par Nicolas F le 14 Sep 2020 à 7:23

La nature est passionnante et étonnante. Un miracle s’est produit à zoo de Saint Louis, dans le Missouri. Une vieille femelle python de 62 ans a pondu 7 œufs au mois de juillet. Les œufs sont sur le point d’éclore d’ici quelques semaines. Ce cas est totalement incroyable au vu de l’âge de la maman et surtout, du fait qu’elle n’a pas fréquenté de mâle depuis 15 ans !

> À lire aussi : Ces vétérinaires ont halluciné quand ils ont vu ce que ce serpent avait avalé !

Une femelle python a pondu des œufs malgré son grand âge

Le 23 juillet 2020, les soigneurs américains du zoo de Saint Louis n’en revenaient pas quand ils ont vu leur python royal pondre 7 œufs. Depuis quelques semaines, la femelle de 62 ans les couve et les protège. Les soigneurs, qui ont néanmoins réussi à approcher les œufs pour les ausculter, ont découvert que 2 étaient morts, les 5 autres vivent toujours et devraient éclore d’ici un mois. Habituellement, les pythons arrêtent de pondre avant d’être sexagénaires. Il arrive néanmoins, comme chez les humains, que des cas exceptionnels se produisent et que la femelle reste fertile plus longtemps. Mais cette femelle python fascine doublement puisque cette mère célibataire n’a visiblement pas eu besoin de mâle pour se reproduire.

> À lire aussi : Un serpent mortel pointe son nez par le trou de l’évier quand il fait sa vaisselle

Sans l’intervention d’un mâle, elle a soit stocké le sperme soit il s’agit d’une reproduction asexuée

En réalité, il ne devrait pas s’agir d’une intervention divine mais bien d’un phénomène rare, pas tout à fait unique. D’autres cas ont déjà pu être observés. Les serpents peuvent stocker le sperme afin de se fertiliser plus tard. La femelle a donc pu garder en elle la semence pendant 15 ans, puisque ce serpent qui vit en captivité n’a plus rencontré de mâle depuis tant d’années. Grâce à une étude génétique qui sera pratiquée sur les petits, il sera possible de comprendre leur conception. Ils peuvent également être le résultat d’une reproduction asexuée, comme la parthénogenèse facultative notamment.

> À lire aussi : Il se fait attaquer le pénis par un python caché dans les toilettes ! (vidéo)

Crédits : Facebook/Saint Louis Zoo – Source : Unilad