Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Forêt de l’horreur : les gendarmes pensaient récupérer 2 chiens… en arrivant, ils sont sous le choc !

Publié par Lucie le 07 Juil 2020 à 15:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En Dordogne, alertés par le comportement étrange d’un chasseur, les gendarmes se rendent sur sa propriété pour le faire interner. Mais en arrivant, ils découvrent plusieurs dizaines de chiens maltraités. (vidéo)

La suite après cette publicité

Chiens maltraités : la stupeur générale

Les gendarmes découvrent sur place de nombreux animaux gardés dans des conditions inacceptables, certains en manque de soins et d’autres enfermés dans des pièces sans lumière. Ils décident de contacter la fondation 30 Millions d’Amis pour recevoir de l’aide. Mais des bénévoles venus récupérer deux chiens apprennent que d’autres sont cachés par un « ami chasseur ». Les enquêteurs se rendent alors au domicile d’un proche du chasseur. Une fois sur place, les enquêteurs sont stupéfaits.

La suite après cette publicité

Ils découvrent une trentaine de chiens de chasse attachés à des arbres sur l’ensemble de la propriété de cet « ami », l’un des enquêteurs, Arnauld Lhomme, déclare : « les chasseurs ne veulent pas de chiens chez eux (…), ils trouvent donc un endroit isolé où ils les stockent ». La plupart des chiens sont dans un état déplorable et ont besoin d’aide . Les gendarmes ont rappelé au propriétaire qu’il était interdit de posséder plus de neuf chiens sans avoir une déclaration d’élevage. Seuls 15 chiens et 6 chats ont pu être saisis par la fondation qui est en attente d’une autorisation pour récupérer les autres. Pour l’instant, tous les animaux sont dans un refuge en région parisienne. La fondation 30 Millions d’Amis a porté plainte. Le propriétaire encourt jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

À lire aussi : Attaqué par un requin, ce célèbre surfeur dévoile la vérité sur son accident… (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.