Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Une marée d’araignées de mer effraie les vacanciers sur les plages

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 13 Août 2022 à 5:13
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une scène d’un film catastrophe ou d’épouvante qu’ont pu vivre de nombreux Britanniques sur les plages de Cornouailles ces derniers jours. Ils ont eu la très mauvaise surprise d’être entourés par une véritable marée de crustacés. En effet, des milliers d’araignées de mer se sont retrouvées sur le rivage. Une scène improbable mais qui cache une bien moins belle réalité.

Plein de crustacés

Une armée sous-marine

Sur les bords d’une station balnéaire de Cornouailles, des vacanciers profitaient de la mer ainsi que du rivage en toute tranquillité. Mais depuis plusieurs jours, un phénomène assez étrange se déroule sur plusieurs plages. En se baignant, ils apercevaient des masses sombres sous les eaux. Au départ, ils pensaient qu’il s’agissait de rochers ou d’algues, mais en fait ce n’était pas du tout cela.

Ces grosses formes sous l’eau, étaient en réalité des centaines, voire des milliers d’araignées de mer regroupées à quelques mètres du bord. Ils se sont retrouvés dans cette situation à cause du réchauffement climatique. Normalement, ces animaux vivent à près de 90 mètres de profondeur.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Un réel problème écologique

Ce regroupement d’araignées de mer en bord de plage est dû à la hausse des températures de l’eau. Elles se sont mises à l’abri proche des plages de la ville de St Ives pour se débarrasser de leurs coquilles. Ces araignées sont venimeuses mais pas pour l’homme. Un moment assez incroyable pour de nombreux baigneurs qui ont pu observer ces animaux présents en masse.

Cette migration de taille montre tout de même les impacts de plus en plus importants du réchauffement climatique. Les espèces sont obligées de modifier leur quotidien et leurs habitudes. Comme l’exemple ici, si cette migration tend à se baser sur les plages de Cornouailles, cela peut impacter la faune et la flore locale sur le long terme.