Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Un panda géant né en captivité fait ses premiers pas en public !

Publié par Claire le 30 Déc 2020 à 17:40

C’est une belle victoire pour ce parc situé du côté de Taïwan. Après plusieurs mois resté à l’écart, un panda géant de 18 mois fait ses premiers pas en public. En excellente santé, il est le deuxième à naître en captivité. Une véritable victoire en sachant qu’aujourd’hui, il n’existe plus que 1800 spécimens dans la nature ! Découvrez les images en vidéo :

>> À lire aussi : Un panda trop mignon attrape les flocons et est tout foufou dans la neige

Un panda géant né en captivité fait ses premiers pas !

Il s’appelle Yuan Bao et c’est un adorable panda géant de 18 mois. En pesant déjà 13 kg, il est le digne représentant de son espèce qui malheureusement, est en voie de disparition. En effet, il faut savoir qu’à l’heure actuelle, on compte seulement 1800 spécimens dans la nature et à travers le monde.

Dans ce parc de Taïwan, c’est donc une belle victoire ! C’est ainsi que le 28 juin dernier, les journalistes s’amassent pour découvrir l’adorable panda. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas été déçus du voyage. À l’intérieur du parc, ils le découvrent en train d’essayer d’escalader des troncs d’arbre, aidé par le personnel soignant qui tente de l’orienter et de l’aider comme ils le peuvent. Et visiblement, le petit Yuan Bao a de la suite dans les idées puisqu’en seulement quelques minutes, il parvient à se hisser jusqu’en haut de l’arbre !

un-panda-geant-ne-en-captivite-fait-ses-premiers-pas-public

>> À lire aussi : Deux pandas roux trop mignons s’amusent dans la neige

Une belle victoire pour le parc

En 2013, ce parc du côté de Taïwan avait déjà tenté l’opération avec la naissance d’une femelle, Yuan Zai. Il s’agissait de la première naissance d’un panda géant en captivité. Tout comme sa sœur, Yuan Bao a été conçu par insémination artificielle. À sa naissance, il pesait déjà 186 g et à seulement 6 mois, il pèse désormais 13 kg.

Quant à ses parents, Yuan Yuan et Tuan Tuan, ils coulent des jours heureux en captivité depuis 2008. À cette époque, c’est la Chine qui avait offert les 2 pandas dans le but d’améliorer les relations entre les 2 pays. Et il faut croire qu’aujourd’hui, c’est une association plus que fructueuse et qui fait désormais, de nombreux petits !

Source : L’Alsace