Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Attention : ce poisson asiatique pullule dans les rivière et peut être mortel

Publié par Manon CAPELLE le 24 Juin 2020 à 6:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En Normandie, un poisson asiatique, nommé Pseudorasbora, a été détecté dans des communautés piscicoles. Ce poisson est porteur d’un parasite, qui peut être mortel pour ses congénères.

La suite après cette publicité
poisson asiatique virus normandie

>>> À lire aussi : Ce lion va vouloir embêter cette lionne et va vite le regretter (Vidéo)

Un poisson toxique aperçu en Normandie

La suite après cette vidéo

« C’est la première que ce type d’espèce est repéré dans le bassin de la Vire », a indiqué Yann Mouchel, agent à l’Office français de la biodiversité (OFB). Ce poisson originaire de Chine se nomme le pseudorasbora ou goujon asiatique. Il a migré vers l’Asie orientale dans les années 50 puis en Europe dans les années 60.

La suite après cette publicité

En mai, lors d’une pêche, le fils d’un agent de l’OFB a aperçu un de ses poissons pour la première fois près de Béni-Bocage. « Il est considéré comme l’un des poissons d’eau douce les plus envahissants du monde« , explique le chef de service de l’OFB à Aunay-sur-Odon.

Le président de la Gaule Viroise, Bernard Daireaux, explique : « C’est surprenant. On espère que c’est un cas isolé dans le bassin de la Vire. »

>>> À lire aussi : Il se venge sur le chaton de sa petite amie par jalousie… ce qu’il a fait est atroce !

La suite après cette publicité

Un parasite mortel pour les autres poissons

Ce petit poisson mesure entre 7 et 10 centimètres. Bien que petit, ce poisson devient rapidement une menace pour les espèces vivants sur place. En effet, il est porteur d’un parasite mi-animal mi-champignon mortel pour la majorité des poissons : l’agent rosette. « Ce parasite était encore inconnue il y a peu », explique Yann Mouchel.

Ensuite, il poursuit : « Il serait apparu au moment où les animaux et les champignons se sont différenciés, et serait donc très probablement présent en Chine depuis des millions d’années. »

La suite après cette publicité

Plusieurs hypothèses ont été émises : « La diffusion de l’agent Roténone, un produit toxique pour ce poisson asiatique. Des opérations de sauvetages des autres espèces pourraient aussi être imaginables. Avec une pêche au filet ou une vidange de l’étang. »

>>> À lire aussi : Les animaux peuvent-ils être jaloux?

Source : Actu 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.