Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Un singe en gilet pare-balle retrouvé mort dans un Cartel

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 21 Juin 2022 à 10:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans la ville de Texcaltitlan au Mexique, la police a dû engager une fusillade contre cartel La Familia Michoacana. Un échange sanglant où plus d’une dizaine de personnes sont décédées. Mais en dehors de cette guerre contre la drogue, les enquêteurs ont fait une découverte assez inattendue.

La suite après cette publicité
petit singe

Un combat contre le trafic de drogue

C’est une réalité bien connue de tous, le Mexique est un des pays où il y a le plus de trafic (armes, drogues…) avec des milliers de cartels à travers le pays. En 2020, le taux de mortalité était de 6 pour 1000. Face à cela, plusieurs gouvernements se sont succédé pour contrer cette menace mais en vain. Régulièrement, les civils sont confrontés à des violentes scènes de combat entre les forces de l’ordre et les cartels.

La suite après cette vidéo

Des cartels plus ou moins importants selon leur ancienneté et leur notoriété. On peut notamment parler du cartel de Sinaloa regroupant entre 50 000 et 100 000 membres. Un des cartels les plus dangereux de tout le pays. Les victimes collatérales ou non de ces conflits armés s’élèvent à plus de 250 000 depuis 2006, date de début de cette « guerre » , à aujourd’hui.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Un singe parmi les victimes

Le 14 juin dernier, les policiers de Texcaltitlan ont fait une descente armée contre le cartel de La Familia MichoacanaDans un échange de balles très nourries, plus de 10 personnes ont perdu la vie. D’autres personnes du cartel sont décédées sur le chemin de l’hôpital. Après cet affrontement, les forces de l’ordre ont inspecté le repère. C’est alors qu’ils ont fait une découverte aussi inquiétante qu’inédite.

La suite après cette publicité

En effet, sur le sol, se trouvait un petit singe portant un gilet pare-balle. Malheureusement, ce dernier a été mortellement touché lors de la fusillade. Selon les procureurs, le primate appartenait aux trafiquants. Un vétérinaire a été dépêché sur place pour connaitre les causes de la mort du petit animal. Reste à savoir si ce petit singe était issu d’un trafic d’animaux rares et en voie de disparition.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.