Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Cette tique géante porteuse de virus inquiète les chercheurs

Publié par Claire JONNIER le 25 Juin 2020 à 14:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec le retour des beaux jours, c’est également le retour des insectes ! Et cette année, les chercheurs du Cirad de Montpellier tirent la sonnette d’alarme concernant une tique géante. Pouvant être porteuse de virus, elle peut rester jusqu’à 30 jours accrochée aux animaux avec une taille deux fois plus grosse que ses congénères. En bref, voici donc le profil de cette petite bébête dont il va falloir se méfier !

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : États-Unis : des frelons asiatiques géants sèment le trouble

Tique géante : comment la reconnaître ?

La suite après cette vidéo

La tique géante, autrement appelée Hyalomma marginatum, est un parasite qui se cache dans les hautes herbes et qui aime particulièrement la saison de l’automne et du printemps. Sa spécificité, c’est qu’elle est légèrement rayée et que lorsqu’elle est gorgée de sang, elle peut atteindre 2 cm ! Soit, deux à trois fois la taille de ses consœurs. Mais ce qui inquiète surtout, c’est sa capacité à transmettre des virus.

La suite après cette publicité

Quoi que du côté des scientifiques, il convient de nuancer. « Pour ce qui est des risques de transmission d’agents infectieux à l’homme, cette tique est connue dans certains pays méditerranéens comme un vecteur du virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo », explique Laurence Vial. Toutefois, « en France, jusqu’à présent, aucune des tiques Hyalomma marginatum que nous avons collectées sur le terrain n’était infectée par ce virus et aucun cas humain de fièvre hémorragique de Crimée-Congo n’a été rapporté. »

tique-geante-attention-a-ce-parasite-dans-le-sud-de-la-france

>> À lire aussi : Un médecin découvre avec stupeur ce qui se trouve dans l’oreille de sa patiente (Vidéo)

Comment se protéger ?

La suite après cette publicité

Particulièrement présente en Espagne, en Italie et sur le pourtour méditerranéen, la tique géante aurait une préférence pour les animaux plutôt que pour les hommes.« Les piqûres de cette tique restent donc plutôt occasionnelles chez l’homme, car il la détecte au moment où elle se déplace sur son corps. » En revanche, elle peut rester accrochée jusqu’à 30 jours sur les animaux. Alors comment éviter de se faire piquer ? Et bien déjà, il faudra de préférence porter des vêtements longs et ne pas hésiter à rentrer le bas de son pantalon dans les chaussettes.

« L’objectif est de laisser le moins de peau disponible à la tique. Après une promenade, il est essentiel de s’inspecter sur tout le corps. Si une tique est détectée, il faut la décrocher au plus vite, le mieux avec un tire-tique qui facilite son décrochage, sinon à la main en la prenant délicatement à sa base entre le pouce et l’index ou encore à l’aide d’une pince à épiler. »

En plus, sachez qu’il existe une application pour Smartphone qui vous invite à faire un signalement concernant une piqûre de tique géante. Cela permet aux chercheurs de mieux évaluer sa distribution géographique et surtout, d’examiner les conséquences de ce genre de piqûre.

>> À lire aussi : Canicule : peut-on vraiment briser la fenêtre d’une voiture pour sauver un chien ?

La suite après cette publicité