Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Le zoo de Luján drogue ses animaux pour que les visiteurs puissent les approcher, une pétition a été lancée pour faire fermer le lieu (vidéo)

Publié par Charlene le 02 Sep 2017 à 17:53
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La suite après cette publicité

Un lieu immonde qui drogue ses animaux

Les animaux du zoo de Luján, en Argentine, se laissent approcher d’une façon assez inexplicable. Ou peut-être que l’explication est tellement sordide qu’on préférerait ne pas y croire. Mais lorsqu’on peut prendre des lions dans ses bras ou donner à manger à un ours avec sa bouche, il faut peut-être se poser deux ou trois questions. Une pétition vient donc d’être lancée en ligne pour faire fermer le zoo et sauver les animaux. En effet, le revers de médaille est bien sombre. Les animaux de ce zoo sont en fait enchaînés et drogués pour pouvoir être approchés par les touristes. Un commerce dégueulasse qui se fait du fric sur le dos de pauvres bêtes complètement défoncées… C’est pathétique.

zoo de lujan horreur

Signez la pétition pour les sauver

La suite après cette publicité

La polémique a débuté en 2011 après qu’un homme ait été filmé près d’un lion, manifestement très calme (trop calme). Les animaux dorment toute la journée. S’ils sont drogués, on imagine qu’ils ne peuvent pas faire grand-chose d’autre, en effet… Caresser un lion est donc possible dans ce zoo de l’horreur, pour la somme de 12€. D’après Claudio Nieva, à la tête du zoo, les animaux sont calmes car ils sont élevés avec des chiens. Ces derniers leur apprendraient apparemment comment « bien se comporter avec les humains ». Et les animaux sont nourris avant que les humains n’entrent dans leur cage, d’où le fait qu’ils ne les attaquent pas. Nourris ou gavés ? Pour signer la pétition, c’est par ICI. Cela ne prend que 2 secondes et on ne vous demande pas votre adresse mail, pour info.

Crédit photo / photo à la une : Jonas de Carvalho

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.