Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Escroquerie : Des boulangers victimes d’une « arnaque à la baguette » qui leur a coûté des milliers d’euros

Publié par Sacha JOUANNE le 27 Mar 2021 à 5:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Plusieurs boulangers et pâtissiers de France ont été victimes ces derniers mois d’une « arnaque à la baguette« . Ces boulangers recevaient un appel d’une soi-disant centrale d’achat du marché public mais leur seul but était de soutirer de l’argent à ses courageux travailleurs. On vous explique cette arnaque bien rodée. 

arnaque-baguette-boulangers

>>> A lire aussi : Arnaque en ligne : cette astuce imparable pour vérifier la fiabilité d’un site !

Une « arnaque à la baguette » sévit dans toute la France

C’est le journal Le Dauphiné Libéré qui a révélé cette affaire. Depuis plusieurs mois des boulangers et des pâtissiers de toute la France sont victimes d’une « arnaque à la baguette« .

La mise en place de cette arnaque est très bien coordonnée. Dans un premier temps, le boulanger reçoit un appel, soi-disant, d’une centrale d’achat alimentaire du marché public. La personne au téléphone dit alors aux boulangers qu’il peut l’aider à écouler des milliers de ses baguettes sur une année. « Vous devrez produire tant de baguettes par jour (…) et nous viendrons les collecter de façon à les livrer » , déclare la personne de la soi-disant centrale d’achat aux boulangers par téléphone. Certains boulangers voient alors cette proposition comme une opportunité, financièrement intéressante, à saisir.

Le vice-président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française, Christian Martin a donné plus de précisions concernant l’organisation de cette arnaque. Il a notamment déclaré qu’après cette prise de contact, les boulangers intéressés par cette « offre » initialement alléchante doivent remplir un contrat avec la fausse centrale d’achat. « Pour finaliser le contrat, le boulanger doit envoyer un chèque de 3 900 euros pour les frais de dossiers et de préparation » , a expliqué Christian Martin avant d’ajouter. « Il y a alors un peu de résistance qui se fait mais on les rassure tout de suite en leur disant qu’en contrepartie on leur envoie un chèque bancaire certifié à mettre en dépôt à la banque » . Mais bien évidemment, ce chèque de banque est un faux.

Une plainte déposée par un boulanger ardéchois

Certains boulangers ont alors envoyé les 3 900 euros pour les frais de dossiers mais ils sont sans nouvelles de cette fausse centrale d’achat. Pour certains d’entre eux, cette escroquerie peut avoir de grandes conséquences. Christian Martin a raconté au Dauphiné Libéré, qu’un boulanger « croyant au développement de son entreprise » avait investi dans du matériel de qualité, à hauteur de 5 000 euros.

Cependant, les boulangers et pâtissiers arnaqués ne vont pas se laisser faire. Une plainte a alors été déposée par un boulanger en Ardèche. Deux autres boulangers envisagent de faire de même.

>>> A lire aussi : Le Bon Coin : cette énorme arnaque 300 000 € qui fait grand bruit !

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.