Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Déclaration de revenus : voici le nouveau calendrier officiel mis en place

Publié par Salomee le 02 Avr 2020 à 15:50
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En raison de la crise sanitaire aiguë que traverse la France, le ministre de l’Action et des Comptes publics a annoncé les nouvelles dates butoirs pour déclarer vos revenus ! Retour sur les changements importants à connaître.

À lire aussi: Impôts : vous allez pouvoir bénéficier d’une nouvelle réduction ! La très bonne nouvelle du jour

Les dates pour les déclarations en ligne !

Avec la crise sanitaire en cours, Bercy a dû reculer la date d’ouverture des déclarations de revenus en ligne. En effet, elle devait officiellement s’ouvrir le 9 avril 2020. Gérald Darmanin a annoncé la nouvelle date d’ouverture: le 20 avril 2020. 

Pour déclarer ses revenus, rien de plus simple. Rendez-vous sur le site des impôts et procédez à votre déclaration.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

En fonction des zones, la date limite diffère. En effet, les contribuables de la zone 1 (départements 01 à 19 et non résidents) doivent remplir leurs déclarations avant le 4 juin 2020 à 23h59. 

Ceux de la zone 2 (départements 20 à 54) ont jusqu’au lundi 8 juin à 23h59. Enfin, les habitants de la zone 3 (départements 55 à 974/976) ont, quant à eux, jusqu’au jeudi 11 juin à 23h59. 

Qui peut déclarer encore en version papier ?

Pour déclarer en version papier cette année, il faut que vous ayez déclaré dans ce format en 2019. 

Le formulaire devrait être reçu par les contribuables entre le lundi 20 avril et la mi-mai. 

Au niveau des dates butoirs de déclarations, les citoyens concernés ont jusqu’au vendredi 12 juin à 23h59. La déclaration devra, avant cette date, être envoyée ou déposée dans un centre des impôts. Cette date limite s’applique aussi aux français résidant à l’étranger.

Vous avez maintenant toutes les informations officielles.

Source: Capital.

À lire aussi: Impôt : êtes-vous concerné par la contribution exceptionnelle ?