Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Impôts : vous allez pouvoir bénéficier d’une nouvelle réduction ! La très bonne nouvelle du jour

Publié par Salomee le 03 Mar 2020 à 18:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les dons couvrant la restauration des oeuvres cinématographiques sont désormais éligibles aux déductions d’impôt. Les particuliers peuvent donc donner de l’argent afin de restaurer d’anciens films. Découvrez les conditions de cette réduction d’impôts dans l’article ci-dessous:

Publicité

À lire aussi: Impôt : êtes-vous concerné par la contribution exceptionnelle ?

Les mêmes réductions d’impôt que pour la restauration d’un monument public

Vous devez sans doute vous souvenir de l’avalanche de dons qu’a connu Notre-Dame de Paris. Cette générosité est, dans un sens, aussi intéressée car ces donateurs, personnes physiques ou morales, bénéficiaient d’une déduction d’impôt.

Publicité

Les dons pour Notre-Dame de Paris avaient un régime de déduction particulier, mais c’était pour illustrer ce propos. D’une manière générale, le portail de l’Economie, des Finances, de l’Action et des Comptes publics affirme que, pour les dons versés à des organismes d’intérêt général ou reconnus d’utilité publique, la réduction d’impôt sur le revenu équivaut à 66% du montant versé dans la limite de 20% du revenu imposable. 

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Pour clarifier cela, si vous donnez 50 euros, vous aurez le droit à une déduction d’impôt équivalant à 33 euros.

Dans notre cas, vous bénéficierez alors des mêmes pourcentages de réduction d’impôts si votre générosité s’attaque à la restauration de films. Ces dons sont encadrés par le CNC (Centre National du Cinéma et de l’image animée) .

Publicité

Des dons, oui, mais pas pour n’importe quel film !

En effet, le CNC a mis en place des critères précis de sélection ! Dans un premier temps, il doit s’agir d’oeuvres cinématographiques du patrimoine sorties obligatoirement avant le 1er janvier 2000 et qui ont obtenu un visa ou ont été représentées en salle avant l’institution de ce visa.

De plus, les aides sont versées seulement si les travaux de restauration n’ont pas débuté. Il faut que le film soit en projet de rénovation. 

Publicité

Et ce n’est pas tout : d’autres règles sont à respecter et vous pouvez les retrouver sur le site du CNC.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Enfin, selon Planet.fr, une liste de 79 films auraient déjà fait l’objet d’un contrôle de la part d’un organisme de professionnels du cinéma et d’une commission d’experts. Ils présentent un intérêt historique et artistique et peuvent donc recevoir des dons. Donc n’attendez pas plus longtemps !

Petite info supplémentaire : il n’y a pas de plafond minimal, donc même pour une petite somme, une véritable réduction d’impôt aura lieu. Et c’est Olivier Henrad, le directeur général délégué du CNC, qui l’a certifié à nos confrères de Mieux Vivre : « Nous recevons l’argent des mécènes, nous leur délivrons le certificat fiscal donnant droit à la réduction d’impôt attachée à leur don et nous utilisons les sommes à la restauration des œuvres » .

Publicité

À lire aussi: Impôt sur le revenu : ces détails sont à connaître pour comprendre les calculs !