Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Fraudeur au RSA pendant 3 ans, il touche une somme d’aide à 5 chiffres !

Publié par Justine le 15 Sep 2021 à 16:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un homme n’a pas déclaré son changement de situation à la CAF et a bénéficié de 15 000 euros de RSA sur 3 années. Aujourd’hui, la justice l’a rattrapé et l’allocataire doit rembourser ce qu’il a perçu. Explications.

Fraude RSA

>>> À lire aussi : « Revenu d’engagement » : quelle est cette nouvelle aide annoncée par Emmanuel Macron ?

Il fraude intentionnellement le RSA et doit en payer le prix

Alors que sa situation personnelle a changé, un homme de 37 ans, n’a pas souhaité en informer la CAF. C’est ainsi qu’il a bénéficié du RSA pendant 3 ans et touché pas moins de 15 000 euros, soit 400 euros par mois. Malheureusement pour lui, le conseil départemental de Haute-Garonne a découvert la fraude et stoppé net son petit manège.

Afin de régler sa dette, le conseil lui propose un échéancier de remboursement… qu’il refuse ! Suite à cette décision, la fraude va se régler devant la justice. L’allocataire du RSA doit expliquer l’absence de déclaration entre mai 2017 et mai 2020 et justifier son refus de rembourser sa dette.

>>> À lire aussi : Allocation de rentrée des classes 2021 : un nouveau chèque envoyé aux parents !

Le versement du RSA encadré

Une source policière révèle que l’allocataire du RSA « a expliqué n’avoir pas l’appli de la CAF pour remettre à jour sa situation. Et comme l’argent continuait de tomber tous les mois sur son compte, il a laissé filer ». Cette excuse va-t-elle passer devant la justice ? À l’époque où Internet est facilement accessible, cette justification est-elle recevable ?

Placé en garde à vue, l’homme a reçu une convocation devant la justice à échéance d’un an. Va-t-il rembourser les 15 000 euros ? La fraude à la CAF est malheureusement très courante. En 2020, 255,5 millions d’euros de fraudes aux prestations Famille de la Sécurité Sociale ont été détectés, révèle Les Échos. Pour lutter contre ce fait, la CAF mène des contrôles afin de régulariser les erreurs commises lors des déclarations.

>>> À lire aussi : Bonne nouvelle : Une allocation exceptionnelle versée aux parents selon leur nombre d’enfants

Source : Actu Toulouse