Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Gaz : la baisse du tarif est loin d’être celle attendue…

Publié par Justine le 26 Juin 2020 à 5:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 1er juillet, le prix moyen du gaz devait chuter de 5,1%, or, tous les événements que nous avons vécus ces derniers mois ont des répercussions sur cette baisse. Finalement, c’est une baisse des tarifs lissées que mettent en place les fournisseurs.

La suite après cette publicité
Gaz le tarif baisse moins que prévu

>>> À lire aussi : Vérifiez bien vos facture d’électricité et de gaz… elles pourraient bien contenir de grosses erreurs !

Retournement de situation pour le prix du gaz

La suite après cette vidéo

La baisse des tarifs réglementés de vente du gaz prévue par Engie aurait provoqué une forte hausse au second semestre. De ce fait, après avoir examiné le dossier, le gouvernement a décidé de lisser les prix sur les prochains mois. Mercredi, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé cette décision pour éviter un contrecoup trop fort.

La suite après cette publicité

De ce fait, au lieu de baisser de 5,1% le 1er juillet, le prix se verra allégé de 0,3% seulement. Par la suite, l’évolution des tarifs sera lissée dans les prochains mois et notamment en hiver pour éviter une remontée trop brutale des prix. Cette formule tarifaire prend lieu du 1er juillet 2020 au 28 février 2021.

>>> À lire aussi : Engie dévoile ses nouveaux tarifs, des milliers de foyers sont concernés !

Terminé les tarifs réglementés du gaz !

La suite après cette publicité

La CRE est claire sur ce point : « La crise sanitaire a en effet entraîné une chute historique des prix du gaz naturel en Europe, ce qui pourrait se traduire par un rattrapage et donc une augmentation des prix en fin d’année. Le mécanisme de lissage limite les hausses tarifaires qui pourraient intervenir au dernier trimestre ».

D’ici à 2023, les tarifs réglementés vont disparaître puisqu’ils sont jugés contraires au droit européen par le Conseil d’État. Par la suite, seuls les prix fixés librement par les fournisseurs seront sur le marché.

>>> À lire aussi : Gaz et électricité : faites très attention à ces nouvelles arnaques !

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.