Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Impôts 2024 : les gros changements arrivent

Publié par Killian Ravon le 23 Jan 2024 à 16:33

Si vous avez franchi le cap des 65 ans ou vivez avec une infirmité, préparez-vous à une annonce enthousiasmante !

L’année 2024 inaugure une nouvelle ère en matière de taxation en France, avec des réformes spécifiquement conçues pour alléger le fardeau fiscal des ainés et des personnes handicapées. Découvrons ensemble comment ces ajustements pourraient transformer positivement votre situation financière.

impots impôts contribuables nouveautés handicapé sénior
@stevepb — Pixabay

Allègements fiscaux significatifs pour les ainés et les personnes handicapées

L’aube de 2024 apporte un souffle d’optimisme pour les contribuables séniors et les individus avec un handicap. Une révision stratégique des limites fiscaux promet des allègements substantiels.

Ces mesures, synonymes de diminution de l’impôt sur le revenu, s’inscrivent dans une logique de solidarité sociale et de reconnaissance des défis liés à l’âge avancé ou au handicap. Une hausse uniforme de 4,8 % des seuils du barème fiscal assure une répartition juste et bienveillante des avantages.

Nouveaux paliers du barème de l’impôt sur le revenu pour 2024

L’exercice 2024 est porteur de bonnes nouvelles pour les séniors et les personnes avec un handicap. La déduction, ajusté en fonction du salaire net global, favorise particulièrement les rémunérations les plus modestes.

Par exemple, pour une recette nette inférieur à 17 200 euros, l’abattement atteint 2 756 euros. Cette mesure est encore plus bénéfique pour les couples mariés ou pacsés éligibles, où l’abattement peut s’élever à 5512 euros. Cette initiative marque un progrès notable dans l’allègement de la pression fiscale pour les foyers aux revenus limités.

À lire aussi : Arnaques financières : votre épargne visée par des escrocs !

Élargissement de l’abattement fiscal pour les aînés et les personnes handicapées

Cette réforme ne se cantonne pas aux ainés, mais s’étend aussi aux personnes vivant avec un handicap. Elle englobe les bénéficiaires de pensions d’invalidité ou détenteurs d’une carte « mobilité et inclusion ». L’administration fiscale applique de manière automatique cet avantage, facilitant ainsi les formalités pour les bénéficiaires.

Cet élargissement met en lumière l’engagement du système fiscal à adapter ses mesures aux situations individuelles, assurant une approche inclusive et juste.

La réforme fiscale de 2024 se profile comme une opportunité exceptionnelle pour les ainés et les personnes avec un handicap. Elle symbolise un progrès significatif vers une fiscalité plus équitable et sensible aux besoins particuliers de ces groupes. En simplifiant les procédures administratives, elle rend le système fiscal plus abordable et transparent.

Cette initiative reflète l’engagement des autorités à favoriser l’équité sociale et à reconnaitre les enjeux financiers spécifiques auxquels font face les ainés et les personnes handicapées. Quelles autres innovations fiscales l’avenir nous réserve-t-il ? Restez à l’écoute pour le découvrir !

À lire aussi : RSA en 2024 : tout ce qu’il faut savoir pour ne pas le perdre

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.