Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Impôts : attention à ces changements qui pourraient vous coûter cher !

Publié par Justine le 14 Oct 2020 à 17:22

Rien de tel que la famille ou les amis pour se sortir d’un souci financier. Mais ces prêts sont-ils à déclarer aux impôts ? Auparavant oui, si le montant était supérieur à 760 €, mais les choses ont changé. Découvrez le nouveau seuil dans la suite de l’article.

Impôts : déclarer prêt argent

>>> À lire aussi : Prêter de l’argent à un proche : ce que vous devez absolument éviter pour ne pas que la situation tourne au drame

À partir de quel seuil faut-il déclarer le prêt aux impôts ?

Avez-vous déjà demandé de l’argent à vos amis ou à votre famille non ? Si oui, saviez-vous que cet argent doit être déclaré au service des impôts ? Fort heureusement, cette démarche est obligatoire à partir d’un certain seuil. Auparavant, il était fixé à 760 €, mais l’administration fiscale a décidé de faire un geste envers les contribuables afin d’alléger les obligations déclaratives.

Désormais, le seuil est fixé à 5 000 € sur 12 mois. Depuis le 27 septembre, ce type de prêt doit être obligatoirement déclaré que si le montant équivaut ou dépasse le seuil. Cette démarche est valable si les modalités du prêt ont été écrites ou non et peu importe si des intérêts sont prévus.

>>> À lire aussi : Calendrier des impôts : à quoi faut-il s’attendre jusqu’à la fin de l’année ?

Comment déclarer ses prêts aux impôts ?

Qui doit déclarer ? Cette démarche doit être réalisée par l’emprunteur, sauf cas particulier. En effet, si vous avez eu recours à un intermédiaire (notaire ou avocat par exemple) pour établir le contrat de prêt, le professionnel se charge de la déclaration, précise Le Monde. Mais, il y a toujours un mais, si le créancier accorde plusieurs « petits » prêts de moins de 5 000 €, mais dont le total dépasse le seuil, c’est à lui de faire la déclaration aux impôts.

Pour ce faire, il faut mentionner les noms et adresses des deux personnes concernées, le montant et les conditions du prêt avec précision (taux, modalités de remboursement, périodicité des intérêts et la durée). Pour être valable, le formulaire n°2062 doit être rempli dans l’année suivant celle de la conclusion du prêt et en même temps que la déclaration de revenus. Enfin, s’il y a des intérêts, le créancier doit déclarer chaque année le montant des intérêts perçus au cours de l’année.

>>> À lire aussi : Impôt sur le revenu : quel sera le barème pour 2021 ?