Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

SMIC : Bonne nouvelle pour cet été !

Publié par Felix Mouraille le 27 Juin 2022 à 15:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Décidément le Smic continue d’être revalorisé cette année. Mais cette hausse est due à l’inflation, un phénomène que le gouvernement français ne contrôle pas. Cette perte du pouvoir de la monnaie devrait continuer de s’intensifier jusqu’à atteindre les 6,8 % sur un an en septembre.

Augmentation du SMIC 2021 inflation des prix

Le 1er mai, le Smic des Français a augmenté de 2,65 %. Une nouvelle revalorisation automatique des salaires est prévue pour le 1er août ou le 1er septembre d’après l’Insee. « Notre prévision d’inflation conduirait à une nouvelle revalorisation automatique du Smic pendant l’été ou au début de l’automne » , a écrit l’institut de sondage.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

« Notre prévision est autour de 2 % »

« On aura une idée le 30 juin, quand l’Insee publiera l’indice provisoire de juin {…} Notre prévision est autour de 2 %«  , a déclaré Julien Pouget, chef du département conjoncture de l’Insee. Cette hausse sera établie en août si la hausse est supérieure à 2 %. Mais si la hausse est inférieure à 2 % alors la revalorisation du Smic se fera le mois d’après. Julien Pouget explique lors de son point presse que « la revalorisation aurait lieu en s’appuyant sur l’indice de juillet » pour le 1er septembre.

En tout cas, ça sera la quatrième hausse du Smic en moins d’un an. Pour rappel, à temps plein, le salaire minimum de croissance se situe à 1 645,58 euros brut et 1 302,64 euros net.

Hausse du Smic : l’inflation va se poursuivre

En mai, l’inflation avait atteint une augmentation de 5,2 % sur un an. D’après l’Insee, cela devrait se poursuivre après l’été « pour se stabiliser à l’automne entre 6,5 et 7% sur un an » . Malgré la hausse du Smic, cela ne veut pas dire que le pouvoir d’achat des Français augmente.

Cette année, le salaire moyen diminuerait au deuxième trimestre de -0,4 % et au troisième de -0,3 %. Cependant, une augmentation de 0,6 % du salaire moyen pourrait avoir lieu au dernier trimestre avec l’atténuation de l’inflation.

0