Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Ces régions où le prix des fruits va fortement augmenter

Publié par Gabrielle le 10 Avr 2022 à 12:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les températures ont fortement baissé ces deniers jours, entrainant du gel dans plusieurs régions de France. Cet épisode de gel tardif risque d’avoir des conséquences sur le prix des fruits cet été. Une pénurie est même redoutée.

fruits gel

Des records mensuels de froid pour un mois d’avril

Alors que le soleil et les températures estivales étaient au rendez-vous il y a encore quelques semaines, la neige a surpris la France le 1er jour d’avril. Cette vague de froid a même entraîné une tension sur le réseau électrique.

Ce 4 avril, Météo France a même annoncé que la nuit du dimanche 3 avril au lundi 4 avril était la nuit la plus froide enregistrée pour un mois d’avril depuis 1947. L’indicateur thermique national affichait une température minimale de -1,5 °C.

De nombreuses grandes villes ont atteint des records mensuels de froid. À Mourmelon dans la Marne par exemple, la température est descendue jusqu’à -9,3 °C. On note également une température de -5,6 °C à Châteauroux ou encore -4,4 °C à Auch.

Les fruits particulièrement touchés par le gel

Cette vague de froid n’est pas sans conséquence, notamment sur l’agriculture. Les arbres fruitiers ont été particulièrement touchés par cet épisode tardif de gel. Les températures estivales de la fin du mois de mars avaient permis aux arbres fruitiers de fleurir en avance.

Les gelées dans la nuit de dimanche à lundi ont détruit jusqu’à 70 % des récoltes. Les principaux arbres concernés sont les pruniers, les pêchers, les cerisiers et abricotiers qui sont très vulnérables au gel. Alors que de nombreux français sont au centime près pour faire leurs courses, cela ne devrait pas s’arranger.

En effet, cette vague de froid aura des conséquences sur la récolte des fruits. Les prix des fruits pourraient fortement augmenter cet été. Les régions les plus affectées sont les suivantes : l’Île-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes, les Pays-de-la-Loire, le Centre-Val-de-Loire, le Grand Est, la Nouvelle-Aquitaine, la Bourgogne-Franche-Comté, l’Occitanie et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0