Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Le revenu universel bientôt en place en France ? Ces indices qui mettent la puce à l’oreille

Publié par Justine le 08 Déc 2020 à 17:33

Le sujet qui a tant fait parler lors de la dernière élection présidentielle a fait son grand retour le 5 décembre dernier. Des départements sont favorables au revenu universel avec la mise en place d’un revenu de base. Explications.

Revenu Universel bientôt en place ?

>>> À lire aussi : Le revenu universel mis en test : 1200euros/ mois pendant 3 ans !

Qu’est-ce que le revenu universel ?

L’idée vient de Benoît Hamon, candidat lors de l’élection présidentielle de 2017. La mise en place d’un revenu universel a largement été commentée qui a fait son grand retour le 5 décembre dernier. Le revenu universel est une allocation versée mensuellement à l’ensemble des Français peu importe l’âge ou les revenus. Plusieurs propositions ont été faites : 750 €, 450 € ou encore 225 € pour un enfant, mais le montant reste inconnu. Ce qui est certain, c’est que cette mesure va coûter cher à l’État.

Dans une lettre ouverte à destination des parlementaires, 24 départements socialistes ont demandé la « généralisation » de cette mesure pour « répondre à la crise inédite que nous traversons, plutôt que d’engager un débat national », relate 20 Minutes. En effet, l’Assemblée Nationale a ouvert le débat national et citoyen sur la question qui fait temps parler après un vote à 106 à 11.

>>> À lire aussi : Banque : l’argent que vous avez sur votre compte bientôt taxé ?

Quels départements sont pour la mise en place du revenu universel ?

Le débat a lieu deux ans après la proposition du revenu universel ce qui est trop long pour les signataires : « Deux ans pour que la majorité parlementaire de l’Assemblée nationale, qui refusait tout débat sur un revenu de base, se décide enfin à ouvrir la réflexion que nous demandions. Ces deux ans écoulés nous auraient permis d’évaluer les effets d’un revenu de base sur les publics visés et de l’ajuster au mieux à leurs besoins ».

La lettre ouverte est signée par les présidents des départements suivants : Alpes-de-Haute-Provence, d’Ardèche, d’Ariège, de l’Aude, de Dordogne, du Finistère, de Haute-Garonne, du Gers, de Gironde, de l’Hérault, d’Ille-et-Vilaine, des Landes, de Loire-Atlantique, du Lot, du Lot-et-Garonne, de Lozère, de Meurthe-et-Moselle, de la Nièvre, du Pas-de-Calais, des Pyrénées-Orientales, du Tarn, de Haute-Vienne, de Seine-Saint-Denis et de Guadeloupe.

>>> À lire aussi : Aides financières : quelles aides et primes ont droit les ménages modestes pour Noël ?

Source : Planet

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.