Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Découvert : le nombre de Français à découvert chaque mois explose dangereusement !

Publié par Claire JONNIER le 27 Nov 2020 à 14:22
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Est-ce que nous avançons vers une précarisation de plus en plus répandue ? En tous les cas, une récente étude montre qu’au moins un Français sur deux est à découvert une fois par an, et que deux Français sur dix le sont tous les mois. Une situation tristement alarmante, mais qui malheureusement, ne va pas s’arrêter là.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Covid-19 : La pauvreté en France ne cesse d’augmenter et pourrait atteindre un point de non-retour !

La suite après cette vidéo

Des Français de plus en plus à découvert

C’est une situation qui peut faire office d’exception pour certains, mais qui pourtant, devient la règle pour d’autres. En effet, une récente étude effectuée par Panorabanques montre qu’un Français sur deux est à découvert au moins une fois par an. » 235 euros en moyenne sur dix jours par mois, cinq fois par an. »

La suite après cette publicité

Pire encore, il semblerait même que deux Français sur dix soient dans le rouge constamment. Une situation qui touche évidemment les foyers les plus modestes et dont les revenus sont généralement inférieurs à 1500 € par mois. Par ailleurs, c’est la tranche des 18 à 24 ans qui est la plus touchée par ce qui semble devenir, une précarisation normalisée. Malheureusement, avec la crise sanitaire que nous venons de vivre, cela ne risque pas de s’arranger.

banques argent perdu fermeture

>> À lire aussi : Il faudra travailler dans cette ville pour trouver le salaire minimum le plus élevé du monde !

Une situation qui risque de s’aggraver

La suite après cette publicité

Malheureusement, avec la crise sanitaire que nous venons de vivre, c’est une situation qui risque de s’aggraver pour bon nombre de Français. En effet, encore aujourd’hui, tout le secteur de la restauration reste à l’arrêt sans parler de celui des boîtes de nuit.

Il en va de même pour les petits commerçants qui certes, pourront rouvrir, mais qui présentent tout de même une perte de chiffre d’affaires colossale. Idem pour le secteur de l’esthétique.

En plus, il faut savoir que quand vous avez tendance à être à découvert, les tarifs des banques ne sont pas forcément conciliants. Au contraire, ils peuvent atteindre jusqu’à 66 € par an contre 4 € avec les banques en ligne. Moralité, être pauvre ça coûte cher…

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.