Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Arnaque : Sur les marchés, vérifiez bien la balance des primeurs…

Publié par Lucie le 07 Sep 2021 à 16:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une vendeuse a mis au point une méthode infaillible pour faire payer plus chers ses légumes. Vendeuse sur un marché, les clients ne se rendent pas compte de l’escroquerie. Découvrez son arnaque dans la vidéo et l’article ci-dessous : 

Une méthode d’escroquerie sur les marchés

Si vous avez l’habitude d’acheter vos fruits et légume sur le marché, faites attention à cette arnaque. En effet, une vendeuse a dissimulé, derrière son étal, un stratagème infaillible. Afin de faire payer ses légumes plus chers à ses clients, elle a eu l’idée d’accrocher des poids à la balance.

Résultat : les clients payent leur commande beaucoup plus cher que ce qu’ils ne devraient payer. En effet, lorsqu’elle pèse les légumes de ses clients, le poids affiché ne correspond pas. Néanmoins, aucun client ne se rend compte de son arnaque.

Effectivement, la vendeuse a réussi à mettre au point son escroquerie grâce à la disposition de son stand. Les clients ne peuvent pas voir derrière son étal et par conséquent sa supercherie. Néanmoins, lorsque l’on passe de l’autre côté du stand, on peut découvrir sa méthode frauduleuse qui est très bien rodée.

Elle a dissimulé dans un sac plastique deux poids. Puis, elle a accroché ce sac au plateau de la balance. Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus, la vendeuse repose les poids sur son stand entre chaque pesé afin que l’aiguille de la balance soit positionnée sur le zéro. Par conséquent, il est impossible pour les victimes de découvrir son arnaque.

À lire aussi : Attention : Des influenceurs sur TikTok font de la pub pour des anarques

En bonus une autre vidéo avec une arnaque

 

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0