Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Cinéma

Jean-Luc Godard : la véritable cause de mort révélée

Publié par Mia le 14 Sep 2022 à 11:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après le décès de cette célèbre actrice à seulement 32 ans, une autre pointure du cinéma a tiré sa révérence. Il s’agit de Jean-Luc Godard, cinéaste de talent et mondialement connu. Décédé ce mardi 13 septembre 2022 à l’âge de 91 ans, il a eu recours au suicide assisté pour mettre fin à ses jours. Une pratique autorisée et encadrée médicalement en Suisse.

Publicité
mort jean luc godard

Jean-Luc Godard est mort « paisiblement » par suicide assisté

Dernièrement, nous avons déjà été chagrinés d’apprendre le décès d’un grand de la musique jazz. Aujourd’hui, c’est un révolutionnaire du monde du cinéma qui s’en est allé. Alors âgé de 91 ans, Jean-Luc Godard a choisi de mettre fin à ses jours, ce 13 septembre 2022. Le cinéaste franco-suisse s’est éteint en Suisse, pays où le suicide assisté est autorisé. C’est justement cette pratique encadrée par des médecins qu’a choisie l’artiste pour partir de son propre chef.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Son épouse, Anne-Marie Miéville, a annoncé son décès au média Libération : « Il est décédé paisiblement à son domicile entouré de ses proches » , a-t-elle déclaré. « Il n’était pas malade, il était simplement épuisé. Il avait donc pris la décision d’en finir. C’était sa décision et c’était important pour lui que ça se sache » , a aussi précisé un proche du cinéaste Jean-Luc Godard. Le suicide assisté, pour Jean-Luc Godard, c’était plus qu’une idée. C’était une véritable conviction, une valeur. Comme à son habitude, le cinéaste est donc allé au bout de sa réflexion et a décidé de mettre fin à ses jours médicalement.

Publicité

Le cinéaste « fasciné » par le suicide assisté, une pratique autorisée en Suisse

Déjà en 2014, il avait exprimé cette pensée auprès de Radio télévision suisse (RTS). « Quand vous mourrez, le plus tard possible… » , avait commencé à discuter le journaliste, à l’époque. Phrase coupée par Jean-Luc Godard : « Non pas forcément le plus tard possible » , avait-il déclaré sereinement, cigarette à la bouche. Alors qu’on lui a aussi posé la question que tous les hommes redoutent, « avez-vous peur de mourir ? » , ce dernier a répondu d’une manière étonnante, mais propre à ses convictions. « Je ne suis pas anxieux de poursuivre à toute force. Si je suis trop malade, je n’ai aucune envie d’être traîné dans une brouette… Pas du tout » , avait affirmé Jean-Luc Godard en 2014.

Pour rappel, le suicide médicalement assisté est autorisé en Suisse. Il s’agit d’une pratique extrêmement encadrée par les médecins. Elle permet, en outre, de soulager un patient qui le désire ou de mettre fin à la vie d’une personne qui en fait la demande motivée.

Publicité

De son côté, Jean-Luc Godard a toujours été « fasciné par le suicide » , selon le critique de cinéma Jean-Luc Douin. « Eric Rohmer l’a trouvé un jour dans son studio, baignant dans son sang, pour une idylle brutalement achevée. Un soir, pendant le tournage d’Une femme est une femme, il se dispute si violemment avec Anna Karina qu’il se taillade les veines » , a notamment raconté le critique. Une solution pour partir, déjà toute trouvée pour Jean-Luc Godard.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN