Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Écologie

Coup dur pour les montagnards ! Les Pyrénées seraient aussi pollués par le plastique que Paris !

Publié par Constance le 17 Avr 2019 à 20:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Si on cherchait encore la preuve que notre planète ne supporte plus notre consommation de plastique, la voilà : dans une station météorologique des Pyrénées, on a retrouvé autant de particules de plastique qu’à Paris. L’argument qui prouve que même les coins les plus reculés ne résistent pas à la pollution.

La suite après cette publicité

Le plastique envahit même les zones les plus reculées

Vous n’en avez probablement jamais entendu parler mais Bernadouze se retrouve aujourd’hui au coeur du débat écologique. Cette station météorologique perdue au fin fond des Pyrénées semblait totalement préservée de la pollution qui envahit nos villes et pourtant il n’en est rien. Durant une étude menée entre novembre 2017 et mars 2018, des chercheurs ont déterminé qu’il y avait plus de 365 microplastiques par mètres carrés qui se déposaient chaque jour autour de la station. Ces particules se composent majoritairement de polystyrène et de polyéthylène. En bref, des composants des produits en plastique que nous utilisons tous les jours comme des bouteilles d’eau.

La suite aprés cette video

>>À lire aussi : En France 3 enfants sur 4 respirent un air toxique

La suite après cette publicité
Plastique Bernadouze

Comment ce plastique s’est-il retrouvé dans les Pyrénées ?

Mais alors qu’est-ce qui explique cette présence de microplastiques sur cette station météo loin de toute activité humaine ? La première ville se situe à 25 km et n’abrite que 9000 habitants. Elle ne peut donc pas dégager à elle toute seule autant de déchets. Il faut alors se tourner vers Barcelone, à plus de 100 km au sud. Les vents et la pluie auraient déposé les plastiques, à Bernadouze. C’est du moins cette théorie qui est pour le moment privilégiée par les scientifiques. Ces derniers pensent qu’il s’agit en réalité d’une sous-estimation et qu’il y aurait en réalité bien plus de plastique présent autour de la station.

>>À lire aussi : À Bangkok, la pollution est telle que les Thaïlandais crachent du sang

La suite après cette publicité
plastique

Crédits: K M Asad/LightRocket via Getty Images

Des quantités de plastiques comparables à celles de métropoles

Pour mieux visualiser ce que 365 microplastiques par mètres carrés représentent, il faut se dire que cette donnée est comparable aux quantités retrouvées dans des métropoles comme Paris ou Dongguan en Chine ! Ces deux villes sont connues pour leur pollution et leur grande consommation de plastique. Mais il est beaucoup plus étonnant de retrouver une telle quantité de particules à 1425m d’altitude, au coeur du Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Bouteilles en plastique

L’impact de ce plastique sur l’environnement

La suite après cette publicité

Savoir qu’on retrouve autant de plastique à Bernadouze qu’à Paris nous montre bien que la pollution ne s’arrête pas aux portes des grandes villes. Les microplastiques sont partout : océans, métropoles, montagne. Ils sont un véritable problème pour les écosystèmes qu’ils étouffent et la sonnette d’alarme doit être tirée au plus vite. Notre surconsommation de plastique est la cause principale de ce phénomène et tant que nous ne trouverons pas d’alternative durable, la planète continuera de souffrir. Pour ceux qui veulent réduire leur consommation, vous pouvez commencer par arrêter d’utiliser des bouteilles d’eau jetables en investissant dans des gourdes ou des bouteilles réutilisables. Les marmottes de Bernadouze vous remercieront.

Déchets plastiques

>>À lire aussi : Ces photos qui prouvent les ravage de la pollution plastique sur la planète

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.