Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Bondy : un adolescent de 15 ans tué par balle, deux individus en garde à vue pour homicide volontaire avec préméditation

Publié par Manon CAPELLE le 27 Fév 2021 à 10:51

Ce vendredi 26 février, un adolescent de 15 ans a été tué par balle à Bondy. Le tireur a pris la fuite à bord d’un scooter après l’incident. Deux personnes ont été placées en garde à vue pour homicide volontaire avec préméditation.

adolescent tué par balle bondy

>>> À lire aussi : Un bébé de moins d’un an retrouvé mort, tué par balle, à côté du corps de son père !

Un adolescent de 15 ans tué par balle

Vers 17h10, à Bondy, en Seine-Saint-Denis, un drame a eu lieu. Ce vendredi 26 février, dans la rue Auguste-Blanqui, un jeune adolescent de 15 ans a été tué par balle. Un individu qui se trouvait à bord d’un scooter, avec une autre personne, a ouvert le feu sur le jeune homme.

Les deux individus étaient en fuite. Ils étaient activement recherchés par les forces de l’ordre. Finalement, les deux hommes se sont présentés d’eux-mêmes aux services de police. Ils ont été placés en garde à vue pour homicide volontaire avec préméditation. Âgés de 19 et 27 ans, ils avaient été identifiés par la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

L’adolescent était à l’intérieur d’une maison de quartier lorsque le tireur, qui se trouvait dans la rue, l’a touché. D’après une source policière, les deux hommes seraient arrivés sur un scooter. L’un des deux a posé le pied à terre et a ouvert le feu en direction de l’adolescent. Ensuite, ils sont partis à bord du scooter.

>>> À lire aussi : Un bébé de 20 mois tué par balle : le choc !

Deux individus en garde à vue

Dans la soirée, le parquet de Bobigny a expliqué n’avoir « aucun élément sur le contexte » de ce tragique incident. De plus, il a été précisé que « personne n’a été interpellé » à ce stade de l’enquête.

Anonymement, une mère de famille du quartier a pris la parole et a témoigné auprès de l’AFP. « Mon fils fait de la boxe avec lui. Il m’a appelé, il était dans le centre et m’a dit ‘mon copain est mort’. Ça aurait pu être mon fils. C’est un bon garçon, assidu à la boxe. Il ne faisait pas plus de bêtises que d’autres ados », a expliqué la femme, encore bouleversée.

Les personnes résidant dans le quartier se sont rassemblées derrière le cordon de sécurité installé par la police. Nombreux étaient à se souvenir d’un adolescent « serviable, gentil et doux ».

Ainsi, l’enquête est en cours. Elle a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

>>> À lire aussi : Infanticide : Une mère de famille tue ses deux enfants par balles !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.