Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Affaire Alexia Daval : des sextoys appartenant à la victime volés à son domicile après sa mort

Publié par Leslie le 06 Jan 2020 à 18:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’affaire Alexia Daval ne cesse de connaître de nouveaux rebondissements. Comme l’a révélé Le Journal du Dimanche le 5 janvier, des sextoys auraient été volés au domicile de la victime après sa mort.

La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : Affaire Daval : une nouvelle annonce choc à quelques mois seulement du procès

La suite après cette vidéo

Affaire Alexia Duval : différents objets volés

Le Journal du Dimanche a donc décidé de revenir sur la dernière fouille réalisée par les autorités au sein de la maison des Daval. C’est donc le 5 mars 2019 que les gendarmes se sont introduits dans le logement du couple et remarquent qu’il manque différents objets importants. Même si cette maison située dans le village de Gray (en Haute-Saône) a été placée sous scellés, cela n’a pas empêché des voleurs de s’y introduire. Ces derniers ont volé deux sextoys appartenant à Alexia Daval. Jonathann Daval les a d’ailleurs décrit : le premier étant « rose classique » et l’autre étant « des boules de geisha argentées ». Mais, les cambrioleurs ont surtout volé un objet de grande valeur : l’alliance de la joggeuse. Enfin, ils ont également dérobé l’album de photos du mariage du couple, mais aussi un caméscope sur lequel étaient enregistrées plusieurs vidéos. Des vols pour le moins surprenants puisque les plus grands objets de valeur n’ont pas été touchés.

La suite après cette publicité

Un couple à la vie sexuelle très compliquée

>>> A lire aussi : Alexia Daval : énorme rebondissement dans l’affaire !

Une vie sexuelle très compliquée

Dans l’affaire Alexia Daval, on a également appris que la vie sexuelle du couple était très compliquée. Avant de se marier, Jonathann Daval connaît des problèmes d’érection et les rapports sexuels se font rares. « Je l’esquivais pour ne pas être humilié » a déclaré l’informaticien de 35 ans. Toujours d’après ses dires, Alexia prenait alors la décision de « s’enfermer dans la chambre ». « Elle me disait : Je te remplace par mes sextoys. C’était de plus en plus dur pour moi ».

La suite après cette publicité

> La demande totalement déplacée de Jonathann Daval à la mère de la victime lors de la reconstitution des faits

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.