Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Elle asperge son mari d’essence puis met le feu à la maison !

Publié par Elodie GD le 05 Nov 2020 à 20:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Ce mardi 3 novembre, un homme a été grièvement brûlé dans un incendie à Saint-Sauveur. Il a assuré que sa femme l’a aspergé d’essence avant d’allumer le feu dans lequel leur maison a été totalement détruite. Une enquête a été ouverte afin de tenter de déterminer les circonstances du drame.

La suite après cette publicité
Elle asperge son pari d'essence avant de brûler leur maison

A lire aussi: Drame : Deux fillettes ont perdu la vie dans un terrible incendie !

Une dispute qui tourne au cauchemar

Aux alentours de 23 heures, les secours sont appelés pour intervenir dans la commune de Saint-Sauveur au nord de Toulouse. Ce sont les voisins qui ont donné l’alerte après avoir entendu un couple se disputer dans une maison située impasse du Royé. Plusieurs témoins ont ensuite vu la femme asperger son mari de produit inflammable avant d’allumer un feu.

La suite après cette publicité

Au cours de l’incendie, la femme a réussi à s’en sortir sans blessures graves mais il n’en a pas été de même pour son mari. Coincée dans les flammes, il n’a pu être secouru qu’une fois le feu maîtrisé par les pompiers. A peine a-t-il été pris en charge qu’il a expliqué au secours que c’était sa femme qui l’avait volontairement aspergé d’essence avant de mettre le feu à la maison.

La femme nie toute implication

L’homme de 49 ans a ensuite été transportée à l’hôpital en urgence absolue. Il y a été déterminé que son pronostic vital était engagé. Interrogée par les enquêteurs de la brigade de recherches, la femme de la victime tenait un discours totalement différent. Alcoolisée à l’arrivée des secours, elle a nié son implication dans l’événement.

La suite après cette publicité

Pour l’heure, les circonstances dans lesquelles s’est déclaré l’incident restent floues. Placée en cellule de dégrisement, la quadragénaire a pu être entendue par les secours le lendemain de l’incendie. Les investigations sont toujours en cours, aucune hypothèse n’est écartée.

A lire aussi: Marseille : Un énorme incendie ravage 7000 m2 d’un dépôt de meubles (Vidéo)