Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Vendeur de HLM, il achète une maison à… 38 millions

Publié par Mel Dib le 28 Avr 2024 à 19:41
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Andrew Schwartzberg, à la tête de Pennant Housing Group, connu pour son engagement envers le logement abordable, vient de s’offrir une maison de luxe à Malibu pour la modique somme de 38 millions de dollars. Ce geste, bien que personnel, révèle les paradoxes d’un secteur aussi crucial que celui de l’habitat à bas prix.

La suite après cette publicité

maison Vous pouvez acheter votre future maison à 1€ ! Vous pouvez acheter votre future maison à 1€ !

Une magnifique maison

Andrew Schwartzberg a bâti sa réputation en aidant à développer des logements abordables à travers les États-Unis, possédant pas moins de 25,000 unités destinées aux familles à revenus modestes.

La suite après cette publicité

Sa récente acquisition à Malibu, dans le secteur prisé des falaises d’Encinal, contraste fortement avec son image de promoteur de l’accessibilité immobilière.

La propriété, une élégante résidence de style Cape Cod, s’étend sur près de 7000 m² de terrain et comprend une maison principale et une maison d’invités, totalisant 370 m² habitables. La demeure offre six chambres, huit salles de bains et, bien sûr, une vue imprenable sur l’océan.

La suite après cette vidéo

La villa, qui était sur le marché depuis près de sept ans, a été acquise pour un montant initial bien supérieur. Les précédents propriétaires avaient investi massivement dans la rénovation de cette propriété avant de la céder à Schwartzberg. Malgré la réduction conséquente du prix initial, l’investissement reste colossal.

La suite après cette publicité

La question demeure : cette acquisition est-elle un simple caprice ou reflète-t-elle une stratégie plus profonde ? Il est intéressant de noter que Schwartzberg possède déjà une résidence bien plus vaste à Pacific Palisades, également à Los Angeles.

Cette nouvelle maison pourrait donc servir uniquement de maison de vacances, mais elle souligne néanmoins le fossé entre les initiatives de logement social et les investissements personnels de leurs dirigeants.

maison
La suite après cette publicité

maison de l'horreur rescapé témoigne « 23h par jour attachés à des chaises » : un enfant rescapé de la maison de l’h […] « 23h par jour attachés à des chaises » : un enfant rescapé de la maison de l’horreur raconte son calvai […]

Les répercussions d’une telle contradiction

Cette transaction pourrait soulever des questions sur la sincérité et l’engagement des grands acteurs du logement abordable envers leur cause. Alors que Schwartzberg et ses semblables sont censés lutter pour plus d’équité dans l’accès au logement, de tels achats peuvent paraître déplacés, voire hypocrites aux yeux du public.

La suite après cette publicité

Il est essentiel de reconnaître que les engagements personnels des dirigeants d’entreprises peuvent souvent être en contradiction avec les missions de leurs organisations.

Cependant, il est également possible que ces mêmes leaders utilisent leurs ressources pour mieux comprendre les dynamiques du marché immobilier à différents niveaux, y compris le plus haut de gamme.

Le cas d’Andrew Schwartzberg illustre parfaitement les défis et les contradictions auxquels sont confrontés les acteurs du logement abordable.

La suite après cette publicité

Alors que leur rôle est de rendre le logement accessible au plus grand nombre, leurs actions personnelles peuvent parfois sembler en décalage avec cette mission.

Vers une réévaluation des pratiques dans le logement social ?

La récente acquisition de Schwartzberg pourrait également servir de catalyseur pour une réévaluation des pratiques dans l’industrie du logement abordable. Ce cas particulier offre une opportunité de dialogue sur la manière dont les profits générés par ces entreprises sont réinvestis.

La suite après cette publicité

Peut-on espérer voir une partie de ces sommes colossales servir à financer davantage de projets de logement social ou des initiatives de soutien aux communautés à faible revenu ?

La transparence financière pourrait devenir un critère de plus en plus important pour les entreprises du secteur, poussant peut-être à une redistribution plus équitable des bénéfices.

Cette histoire souligne la nécessité pour les leaders du logement abordable de maintenir un équilibre entre leurs intérêts personnels et les impératifs sociaux de leur mission, en vue de préserver la confiance du public et l’intégrité de leur travail.

La suite après cette publicité

plantes Découvrez les 5 plantes magiques pour protéger votre jardin et votre maison Découvrez les 5 plantes magiques pour protéger votre jardin et votre maison

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.