Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Il se rendait à la chasse à 142 km/h, avec près de 2,2 grammes d’alcool dans le sang

Publié par Eugenie le 12 Sep 2019 à 14:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La suite après cette publicité

 

Dans la soirée du dimanche 8 septembre 2019, un homme a été contrôlé à 142 km/h sur une départementale avec un taux d’alcoolémie à près de 2,2 grammes par litre de sang. Il a expliqué aux agents qu’il se rendait à la chasse.

Dans la commune de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, en Loire-Atlantique, les gendarmes ont bien fait d’arrêter cet automobiliste. En effet, c’est sur la départementale RD 17 que les gendarmes ont aperçu une Audi A3 roulant à plus de 30 km/h au dessus de la vitesse autorisée (110 km/h). L’automobiliste de 25 ans qui se dirigeait vers Machecoul est alors arrêté. Les militaires décident de procéder à un test d’alcoolémie. Le résultat de l’éthylotest affiche 2,14 grammes d’alcool par litre de sang, rapporte France bleu.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Incapable d’attraper son frein à main coincé sous une montagne d’immondices, il provoque un accident

Un second test d’alcoolémie qui affiche un résultat encore plus élevé

Quelques minutes après avoir contrôlé l’automobiliste, les gendarmes lui retendent un éthylotest car l’homme semble totalement ivre. Cette fois-ci, il affiche 2,28 grammes d’alcool.

La suite après cette publicité

Devant les gendarmes, le jeune homme aurait tenté une blague qui ne leur a pas plu. « Mes chiens sont plus contents de vous voir que moi ! » , aurait affirmé l’automobiliste selon Actu.

Les gendarmes ont immédiatement retiré son permis de conduire et immobilisé son véhicule. À l’arrière, l’automobiliste était accompagné de trois chiens épagneuls bretons. Il leur a expliqué qu’il se rendait à la chasse.

>>> À lire aussi : Un chasseur de 22 ans jugé pour avoir abattu un chien car il aboyait trop fort

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.