Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Drame : un policier se suicide dans la cour d’un commissariat de police !

Publié par Jessy le 11 Nov 2021 à 15:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La police est-elle en danger face à la diffusion de vidéos et de photos de la part des citoyens ? La traque aux policiers existe-t-elle encore aujourd’hui ? Les policiers risquent-ils de se suicider à cause d’un travail oppressant ? À la Réunion, un policier de 41 ans a décidé de se suicider avec son arme de service, dans la cour du commissariat… C’est le 28ème suicide de policier cette année.

La suite après cette publicité
policier

>>> À lire aussi : Linky : à bout, il démonte son compteur et porte plainte !

Il se suicide avec son arme de service, dans la cour du commissariat de police !

La suite après cette vidéo

À 21 heures à Saint-Denis, à la Réunion, un brigadier se rend dans la cour du commissariat de police. Il y a trois ans, David se fait muter à la Réunion, qui est également sa région d’origine. Mais le 10 novembre 2021, le policier de 41 ans et père de famille a décidé de se rendre dans la cour du commissariat… Pour commettre l’irréparable. Il prend son arme de service, et se suicide. Au sein du commissariat, c’est l’incompréhension qui règne. Après ce geste, dont certains collègues ont été témoins, une cellule psychologique a été ouverte. Pourquoi le policier de 41 ans s’est suicidé ? Lui qui semblait aller très bien, selon ses collègues.

La suite après cette publicité
etudiant rouen mort medecine

>>> À lire aussi : PSG : Une joueuse violemment agressée, sa coéquipière en garde à vue

« Il était très présent et donnait beaucoup à son boulot »

Père de deux enfants, le geste de David est encore inexpliqué. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de son acte. Parmi ses collègues, ils sont aujourd’hui nombreux à décrire le brigadier comme une personne investit dans son travail. « C’est un policier qui a marqué les collègues, il était très présent et donnait beaucoup à son boulot » a indiqué Idriss Rangassamy, le secrétaire régional du Syndicat Alliance Police Nationale au média La 1ère.

La suite après cette publicité

Cet acte porte à 28 le nombre de suicides dans les rangs de la police nationale depuis janvier 2021. Plusieurs associations tentent de mettre en place une écoute et des dispositifs pour venir en aide aux policiers en détresse. Un numéro existe d’ailleurs : 0805 230 405.

>>> À lire aussi : Un motard refuse un contrôle de police… le drame se produit

Source : Actu 17

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.