Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Les gens font trop l’amour à cet endroit… et c’est catastrophique !

Publié par Claire JONNIER le 03 Déc 2021 à 9:54
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Au site du Grand Travers de La Grande-Motte, c’est un véritable carnage ! En effet, il est réputé pour être un espace naturel protégé pour sa biodiversité. Le problème ? C’est que c’est également un lieu de rencontres sexuelles particulièrement prisé en été. Du coup, cela entraîne de graves conséquences d’un point de vue écologique qui soulève le débat dans la région !

La Grande-Motte : quand s’envoyer en l’air détruit la nature !

Du côté de La Grande Motte, c’est chaque année la même histoire ! « C’est un site qui est très fréquenté depuis des années, les gens ont pris l’habitude, on peut rencontrer entre 30 et 50 personnes par heure pendant la période estivale. Même pendant le confinement, il y avait du monde chaque jour «  explique Jonathan Fuster, garde du littoral.

Le problème, c’est qu’il s’agit d’un site protégé avec « une faune et une flore riches et protégées, des orchidées, des mares temporaires avec des amphibiens, des grenouilles et des libellules très rares qu’on essaie de protéger. » Et bien évidemment, ce genre de rassemblement entraîne tout un tas de dégradations avec des préservatifs, des sacs plastiques, des mégots de cigarettes et des mouchoirs usagés. « Moi, ça ne me dérange pas que les gens fassent leurs petites affaires mais ça crée une vraie pollution sur le site. Le piétinement abîme l’espace naturel, les poubelles dégradent et il y a un risque d’incendie avec les cigarettes. »

la-grande-motte-site-naturel-preserve-saccage-regulierement-par-ebats-sexuels

>> À lire aussi : Lille : une vidéo d’un couple en plein ébat sexuel dans une boîte de nuit lilloise provoque un tollé sur Twitter (vidéo)

Un vrai débat !

Alors évidemment, c’est une question épineuse à laquelle le maire de Palavas les flots en charge de l’environnement à la Communauté d’Agglomération du Pays de l’Or répond. « Ces rencontres posent des problèmes environnementaux pour les dunes mais c’est aussi un espace de liberté (…) c’est l’être humain, c’est l’amour (…) et Dieu sait qu’il y a des gens amoureux dans le coin. Il ne faut pas s’étonner que dans les dunes, de temps en temps, il se passe certaines choses. Ça fait partie du bonheur pour certains. Je ne veux pas être moralisateur. »

En revanche, du côté de la gendarmerie de La Grande-Motte, c’est un autre discours. En effet, elle estime qu’il s’agit d’un lieu d’exhibition sexuelle qui doit être à tout prix verbalisée ! « Le fait de s’exhiber sexuellement à la vue d’autrui dans un lieu accessible au regard du public est un délit puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende, que ce soit sur la plage, dans une voiture ou sur le balcon d’un appartement. » Pour l’heure, la saison estivale touche à sa fin…

>> À lire aussi : Ivre, un couple faisait l’amour au milieu de la pelouse en pleine ville !

0