Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un gynécologue qui couche avec ses patientes pour les guérir du cancer a été pris en flagrant délit à la télévision

Publié par Nicolas F le 29 Nov 2021 à 5:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le docteur Giovanni Miniello est devenu le médecin le plus détesté d’Italie, suite à la diffusion d’un reportage hallucinant, diffusé à la télévision.

Dans ce reportage, filmé en caméra cachée, on y voit le gynécologue en train d’avoir des relations sexuelles avec ses patientes dans le but de les guérir, notamment du cancer, ou de les immuniser contre le coronavirus.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

>>> À lire aussi : Le médecin filmait et agressait sexuellement ses patientes… et sa belle-fille

Le gynécologue affirme pouvoir guérir ses patientes grâce à son pénis

Le docteur Giovanni Miniello, 60 ans, est surnommé « docteur Flûte magique ». Le médecin abusait de la naïveté de ses patientes pour avoir des relations sexuelles avec elles, prétendant que son pénis pouvait les guérir. Une patiente abusée avait partagé son expérience traumatisante avec une journaliste de l’émission Le Iene. Les journalistes ont voulu vérifier ses accusations et ont tendu un piège à ce médecin qui pratique dans un cabinet de Bari, dans les Pouilles. Une actrice de 33 ans s’est fait passer pour une patiente incapable de tomber enceinte. Le médecin lui a alors diagnostiqué le papillomavirus.

>>> À lire aussi : Violences obstétricales : un second médecin du service gynécologie de l’hôpital Tenon mis en cause

Le médecin a été piégé par la télévision

Le médecin a affirmé à la patiente avoir « sauvé de nombreuses femmes du cancer ». Comme on peut le voir dans le reportage, il ajoute : « Toutes celles avec qui j’ai une relation ont été négatives après ». L’actrice a d’abord fait semblant d’accepter le traitement. Alors qu’ils se déshabillaient, elle lui a demandé s’il pouvait se protéger. Il a répondu qu’il ne devait pas porter de préservatif puisque la protection l’empêcherait justement de transmettre ses anticorps guérisseurs. Juste avant l’acte sexuel, la journaliste a surgi dans la pièce et lui a révélé qu’il venait de se faire piéger. Par la suite, il a fait savoir par le biais de ses avocats, avoir « traité avec succès des centaines de femmes pendant 40 ans » et qu’il aurait aussi proposé des « traitements alternatifs » qui ont « fait leurs preuves ».

>>> À lire aussi : « Il jouait au docteur et a mis son sexe dans le mien » : Il agresse sexuellement deux jeunes filles dont sa cousine

Abonnez vous à la Newsletter gratuite TDN

Le procureur a ouvert une enquête

Depuis la diffusion de l’émission, quinze autres femmes ont indiqué avoir cru au bénéfice des séances de sexe aux vertus miraculeuses. Depuis la crise du coronavirus, il en avait profité pour coucher avec d’autres patientes, leur promettant de les immuniser rien qu’en ayant un rapport avec elles. Dans son communiqué, il déclare aussi que toutes les patientes étaient « absolument libres de leur choix ». Plusieurs femmes réfléchissent à porter plainte, d’autres victimes, qui ont contacté un centre d’aide pour femmes violentées, hésitent à le faire par crainte d’être stigmatisées. Le procureur de Bari a toutefois ouvert une enquête qui est encore au stade préliminaire.

>>> À lire aussi : Ce gynécologue a agressé une soixantaine de ses patientes et continue toujours d’exercer dans le même cabinet

un docteur italien couche avec ses patientes pour les soigner
Crédits : Newsflash
0