Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Réseaux sociaux

Une streameuse se fait menacer de vi*l en live : la séquence choc (vidéo)

Publié par Alicia Trotin le 30 Oct 2022 à 19:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La streameuse Shiromanie s’est retrouvée dans une situation digne des pires films d’horreur. Un homme a réussi à avoir son adresse et l’a insultée à sa porte. Déversant ainsi un flot de haine à la jeune femme en plein live. La scène est filmée est enregistrée, elle servira à la créatrice de contenus pour porter plainte.

 

À lire aussi : La star de Twitch Amouranth au plus mal : ses révélations glaçantes sur son mari qui abuse d’elle

La suite après cette publicité

L’univers des lives et de Twitch n’est pas toujours rose. Alors qu’un hashtag #metoo spécial streameuse est en train de s’étendre sur le net, une horrible vidéo fait surface.

streameuse

Des propos épouvantables

La suite après cette publicité

La jeune femme s’adresse à sa communauté pour expliquer la situation. Un homme qui est au même moment connecté au live de la streameuse, l’a attendue en bas de chez elle. Cela uniquement pour lui dire des insanités au téléphone. Hors, un incident imprévu pour l’agresseur est survenu, il avait oublié que son numéro de portable s’afficherait au moment des menaces. Shiromanie a bien évidemment gardé en capture d’écran les chiffres affichés et compte bien porter plainte. Une idée que l’homme n’a pas apprécié, il l’a donc menacée.

« Il a dit que si je portais plainte, il aller venir chez moi pour me vi*ler » .

« T’as pas compris ce que je t’ai dit ? Tu sais ce qu’on fait nous en Israël aux poucaves ? On les tue et on les décapite » .

La suite après cette publicité

Par la suite, l’agresseur se vante d’être « un malade mentale » et de sortir d’hôpital psychiatrique. Il n’hésite pas à expliquer qu’il est excité par l’inquiétude de la jeune femme. Elle semble tout faire pour ne pas perdre son sang froid, même si n’importe qui aurait paniqué. Il explique qu’il a prévu de monter tout un plan pour l’espionner sur ses habitudes et son quotidien dans un seul but : l’agresser se*uellement. Des propos terrifiants qui hélas ne semblent pas isolés d’après la communauté des streams.

Un harcèlement récurrents pour les streameuses

La suite après cette publicité

Hélas, l’actualité montre que les streameuses reçoivent régulièrement ce genre de menaces et de harcèlements se*uels. La communauté est choquée, alors que d’après la créatrice de contenus, cela semble commun.

« Je crois que j’ai des collègues streameuses qui ont eu la même chose » .

La streameuse Shiromanie
La suite après cette publicité

En janvier 2021, la plateforme de streams Twitch durcissait les mesures pour contrer la tendance grandissante au harcèlement et aux remarques se*istes. Une étude a récemment prouvé que les hommes reçoivent des remarques particulièrement virulentes lorsqu’il s’agit de critiquer ou de descendre leur travail. Pour ce qui est des femmes, elles sont en permanence réduites à leur physique et reçoivent très régulièrement des commentaires se*istes. Rappelons que l’outrage se*iste est une infraction qui peut amener à payer jusqu’à 750 € d’amende. Quant au cyberharcèlement, ce délit est puni de 45 000 € d’amende avec une peine pouvant aller jusqu’à 3 ans de prison. La streameuse Maghla, déjà harcelée en 2021, a récemment remporté son combat. En effet, en mai 2022, un de ses harceleurs réguliers a écopé d’un an de prison ferme. 

Sous cet horrible live, les commentaires apportent énormément de soutien à la streameuse qui semble impassible devant l’agression qui vient de se dérouler. Elle compte bien évidemment porter plainte, et explique en une phrase que le danger est réel.

« S’il m’arrive quelque chose, j’ai cette preuve orale » .

La suite après cette publicité
La streameuse Shiromanie

À lire aussi : Une streameuse coréenne est victime de racisme au restaurant !