Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Guet-apens : Un quadragénaire répond à une annonce pour un massage et va vite le regretter…

Publié par Brandon Clouchoux le 29 Sep 2021 à 13:00

Un homme de 43 ans, habitant du Var, a saisi une annonce fictive publiée par des jeunes du quartier sur Internet : il pensait venir pour un massage. Il a finalement été agressé dimanche 26 septembre, dans le quartier de l’Almont à Melun. Seulement trois des jeunes ont été interpellés.

Massage transformé en guet-apens

Dimanche 26 septembre, un Varois de 43 ans s’est rendu à Melun, dans le secteur assez sensible de l’Almont : la distance ne l’a pas fait changer d’avis, ni même le quartier, apparemment. Rendu dans ce quartier, après avoir répondu à l’annonce d’une jeune femme sur le site Wannonce, proposant des massages, le quadragénaire n’aura jamais pu se douter de ce qui l’attendait.

Loin de s’imaginer à ça, six jeunes l’attendaient au pied de l’immeuble, dans lequel, il avait rendez-vous. Avec l’essor des réseaux sociaux, ce type de piège est de plus en plus répandu.

L’homme s’est rendu devant le bâtiment de la rue Jean Moulin, à environ 16h40. Les six jeunes étaient déjà présents au pied de l’immeuble, l’obligeant à monter dans l’ascenseur. Ils exigent la somme prévue pour le massage.

>>> À lire aussi : Un homme survit à une agression au fusil-harpon en Occitanie

Différentes annonces retrouvées dans son portable

L’homme n’est pas resté sans voix face à l’agression : il refuse de céder. Une fois, le sixième étage atteint, les agresseurs se mettent à le frapper à coups de poing et de pied, allant jusqu’à briser ses lunettes. Ils prennent également de force son téléphone portable et ses clés avant de s’en aller.

La victime décide de les suivre, alertant des habitants par la même occasion. La police est mise au courant de la mésaventure et prévient un équipage de la brigade anticriminalité, qui repère sans plus tarder trois garçons correspondant à la description de la victime. Les doutes sont rapidement confirmés, puisque l’un d’eux détient le téléphone du Varois.

Après avoir examiné le téléphone, les policiers tombent sur la fameuse annonce. Dans son second téléphone, d’autres annonces y figurent également. Les enquêteurs du groupe d’atteintes aux biens de la sûreté urbaine du commissariat d’agglomération de Melun Val-de-Seine interrogent les trois mineurs qui sont âgés de 16 à 17 ans : ils nient les faits. Ce mardi 28 septembre 2021, ils ont été présentés à un juge pour enfants, avec en vue une mise en examen.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.