Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

En plein covoiturage, son voyage tourne littéralement au drame !

Publié par Lucas Obin le 29 Déc 2022 à 9:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une chose est sûre : cette jeune femme se rappellera très longtemps de ce covoiturage de l’horreur. Et pour cause… Alors qu’elle pensait réaliser un trajet sain et sauf entre Annecy et le département de la Charente-Maritime pour aller célébrer le réveillon de Noël en famille, une étudiante de 22 ans a vécu le pire. Son trajet s’est d’ailleurs terminé à une centaine de kilomètres… de sa destination initiale.

>>> À lire aussi : Une prime de 100 euros offerte à tous les conducteurs : la grande annonce du gouvernement pour le covoiturage

Un covoiturage malheureusement inoubliable

Nul doute que cette jeune femme de 22 ans ne se rendra plus de sitôt sur une application de covoiturage. Parait-il, même, qu’elle maudit chaque jour la SNCF de l’avoir contrainte de prendre une voiture partagée pour retourner en famille à l’occasion du réveillon de Noël… En effet, alors qu’elle réalise ses études à Annecy, cette étudiante est originaire de la Charente-Maritime, où elle s’est donc rendue pour les fêtes de fin d’année.

Surprise, comme de nombreux Français, par la grève des contrôleurs de la SNCF, elle s’est alors résolue à prendre un covoiturage. C’est ainsi par ce moyen de locomotion, et après avoir payé 90 euros, qu’elle rencontre la conductrice. Et à ce moment précis, elle est alors loin d’imaginer qu’elle va vivre un véritable cauchemar…

>>> À lire aussi : Covoiturage : Une femme enceinte demande que son foetus soit compté comme un passager

covoiturage calvaire cauchemar

Passager ivre, insultes et mauvaise destination

Rapidement, la conductrice du covoiturage adopte une attitude effrayante. Insultes à l’encontre des autres automobilistes, mauvais chemins empruntés à plusieurs reprises et passager ivre à l’arrière : pour l’étudiante, c’est un véritable calvaire. « Je ne me sentais vraiment pas en sécurité… », déclarait-elle ainsi quelques heures avant que le pire ne la frappe définitivement.

En effet, la conductrice, après plusieurs heures de route, se rend finalement compte que l’adresse inscrite dans le GPS était la même ville que celle de l’étudiante… mais en Dordogne. Ne souhaitant pas faire demi-tour, la responsable de ce covoiturage fait alors comprendre à ses passagers qu’elle n’ira nulle part ailleurs. Pour la jeune femme, tout s’est finalement terminé par une nuit à l’hôtel suivi d’un train qui l’aura finalement ramené chez elle… le lendemain. Quelle affaire !

>>> À lire aussi : Si vous renoncez à un trajet en voiture, vous pouvez être payés

Source : La Dépêche
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0