Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Alerte : Un policier a été tué au Mans, les circonstances du drame révélées

Publié par Manon CAPELLE le 06 Août 2020 à 14:37
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Peu avant 4 heures ce jeudi 6 août, un policier a été tué durant une intervention. Il aurait été percuté par un conducteur ivre qui tentait de fuir. Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, s’est rendu au Mans ce matin.

policier tué voiture conducteur ivre

>>> À lire aussi : Il filmait les parties intimes des femmes à leur insu… sa profession nous laisse sous le choc !

Un policier tué par un conducteur ivre

Peu avant 4 heures du matin, un policier a été tué ce jeudi 6 août. Il a été percuté par un véhicule qui tentait de prendre la fuite. En effet, vers 3 heures 40, trois officiers sont appelés par les pompiers pour assister un conducteur ivre.

En effet, l’homme s’était endormi en pleine voie. Selon les informations de France Info, le policier a essayé d’enlever la clé du contact. Le conducteur a alors enclenché la marche avant, accéléré et traîné le policier qui a percuté un mur. 

L’officier de police est décédé sur place. Âgé de 43 ans et père de trois filles, Eric M. travaillait comme brigadier au Mans depuis deux ans.

>>> À lire aussi : Une femme refoulée d’un supermarché à cause de son décolleté jugé indécent… jugez par vous même…

Le conducteur a déjà été condamné deux fois

L’automobiliste ivre est âgé de 26 ans. La Procureure de la République du Mans a également indiqué que l’homme avait déjà fait l’objet de deux condamnations. Une première en 2015 pour conduite pour l’emprise de l’alcool et refus d’obtempérer à une sommation de s’arrêter. Une seconde en 2018 pour outrage et rébellion.

Ainsi, il a été placé en garde à vue ce jeudi matin. Il est poursuivi pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur personne dépositaire de l’autorité publique. Le suspect encourt une peine jusqu’à 20 ans de réclusion criminelle.

Gérald Darmanin s’est rendu sur place pour rendre hommage au brigadier. Le ministre de l’Intérieur salue le « sang-froid des collègues ». Aussi, il rappelle qu’en France, « toutes les 30 minutes, les forces de l’ordre sont confrontées à un refus d’obtempérer. »

>>> À lire aussi : Xavier Dupont de Ligonnès : cet homme fou amoureux de lui qui en sait sans doute bien plus qu’il ne le dit

Source : France Bleu

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER