Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Galleries

Quels sont les métiers qui rendent le plus heureux ?

Publié par Gabrielle Nourry le 17 Déc 2022 à 19:25
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Tout le monde cherche à trouver le métier de ses rêves. Quoi de mieux que de travailler tout en faisant ce qu’on l’on aime le plus ? C’est un peu une façon de ne pas avoir l’impression de travailler. Sachez d’abord que bonheur au travail ne rime pas forcément avec gros salaire. Mais ce n’est pas toujours évident de trouver sa vocation. Si vous n’avez toujours pas trouvé votre voie, voici la liste des métiers qui rendent le plus heureux. Vous y trouverez peut-être votre futur job.

Travailler est souvent vu comme une obligation et une contrainte pour avoir de l’argent et ainsi vivre confortablement. Mais le travail n’est pas forcément source de négativité si on trouve le secteur qui nous plaît. Il semblerait que certaines professions soient plus susceptibles de générer du bien-être chez les employés.

À lire aussi : Madonna, Steve Jobs : ces stars qui ont été virées avant d’être célèbres

Ces métiers rendent heureux

Les sportifs

Les sportifs de haut niveau sont souvent heureux dans leur travail. Mener une vie saine et remporter des succès lors de compétitions est extrêmement gratifiant. Même s’il s’agit d’un métier qui demande beaucoup de sacrifices pour avoir un physique toujours parfait, cela procure du bien-être à ceux qui le pratiquent.

La recherche et l’enseignement

Ces deux domaines rendent heureux car ce sont des métiers où les professionnels se sentent utiles et ont des responsabilités. Les chercheurs se réjouissent de publier des travaux qui vont permettre l’évolution de la société.

Pour les enseignants, il y a généralement un sentiment de satisfaction de voir leurs élèves progresser chaque jour. Ils sont en charge de former les professionnels de demain, une responsabilité qui contribue à leur bien-être.

Les médecins et les psychologues

Les professionnels de santé affirment régulièrement que leur métier les rend heureux au quotidien. Le fait de savoir qu’ils sauvent des vies chaque jour ou qu’ils améliorent la qualité de vie de certaines personnes représente une satisfaction. Médecin et infirmière font partie des métiers qui rendent le plus heureux.

Parmi les métiers qui requièrent une vocation pour la communauté, on peut également citer les psychologues. Un peu comme pour les médecins, voir leurs patients aller mieux émotionnellement leur procure du bien-être.

Les artistes

Les personnes qui savent jouer d’un instrument, chanter, dessiner etc. rêvent pour la plupart de vivre de leur art et de leur passion. Réussir dans son domaine est une joie de vivre permanente.

Les journalistes

Autre métier qui fait partie du classement des professions qui rendent le plus heureux : journaliste. Les journalistes se sentent engagés dans leur travail et se sentent utiles envers la population. Cette sensation de rendre service leur permet d’être épanouis.

Les pompiers

Comme les médecins et autres professions du domaine de la santé, les pompiers sauvent la vie des gens et se mettent en danger pour eux. Il s’agit d’un devoir et le fait de rendre service à la population les rendent heureux.

Les avocats

Enfin si vous n’aimez pas l’injustice, le métier d’avocat rentre aussi dans le classement des métiers qui rendent le plus heureux. Obtenir le meilleur résultat juridique pour leurs clients donne aux avocats beaucoup de satisfaction.

Les métiers changent selon les pays

Selon le pays, ce ne sont pas les mêmes professions qui rendent heureux. Au Quebec, la firme Léger a réalisé un sondage en 2021, pour connaître l’indice de bonheur en fonction des métiers. Au premier rang, c’est le métier de dentiste. En deuxième position, on retrouve courtier en immobilier. Viennent ensuite : coiffeur, travailleur autonome, coach professionnel, conférencier, directeur, pharmacien, architecte ou encore comptable.

Pour calculer l’indice de bonheur au travail, plusieurs paramètres sont psis en compte : respect, conciliation entre le travail et la famille, l’épanouissement professionnel, le climat, le développement, la charge de travail mais aussi la rémunération. Ce sondage met à mal l’adage « l’argent ne fait pas le bonheur ». En effet, il s’avère que les personnes ayant un salaire supérieur à 80 000 $ apparaissent plus heureuses au travail que ceux qui gagnent moins de 40 000 $.

Les plus diplômés sont davantage épanouis

La Dares, l’institut statistique dépendant du ministère du Travail, a mené une enquête au sujet de l’épanouissement au travail. Celle-ci révèle que la contribution au bien-être au sein d’un emploi serait finalement en lien avec notre origine sociale puisque les plus diplômés ont un travail plus épanouissant.

« Ils ont des perspectives de promotion et de bons rapports avec leurs supérieurs, et quand ils ont vécu des changements dans leur travail au cours des 12 derniers mois, ils ont plus souvent le sentiment d’avoir exercé une influence sur la mise en œuvre de ces changements » indique l’étude. Or, les personnes peu qualifiés occupent souvent des postes sans perspective d’évolution.

Mais quels sont les métiers qui minent le plus le moral ? Il y a les caissiers, les cuisiniers, les employés de banques mais aussi les agriculteurs. Ces emplois ne sont pas sources de bien-être de bien-être psychologique. Les postes affectés par les difficultés financières ou des suppressions de poste entraînent du stress pour les travailleurs, ce qui n’est pas favorable au bien-être. Si vous n’êtes pas épanoui dans votre emploi, vous pouvez toujours vous reconvertir en faisant une formation.

0